Quentin Bourdy remet le tablier

  • Avant de pouvoir revenir sur les marchés (toujours fermés), ce sont les producteurs qui viendront vers Quentin à l’Univers.
    Avant de pouvoir revenir sur les marchés (toujours fermés), ce sont les producteurs qui viendront vers Quentin à l’Univers.
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Il ne l’a jamais vraiment quitté. Il lorgnait sur lui, non sans envie, en se disant qu’après la pluie vient le beau temps. Et après le Covid-19, arrivera le temps du déconfinement. Avec l’espoir de lendemains chantant à l’unisson, bien de l’outrance consumériste d’une société avançant à reculons parce qu’elle croit qu’elle a croisé le Graal.

Bref ! Cuisinier esprit artisan compagnon dans l’âme, avec toute la philosophie gourmande qui l’accompagne, Quentin Bourdy n’est pas homme à rester les deux pieds dans les mêmes sabots en regardant le temps s’égrener. Sur "le boulevard du temps qui passe", le jeune chef de l’Univers, dont la table a dû fermer le 14 mars au soir, veille d’un premier tour d’élection municipale victorieux pour lui et l’équipe de Jean-Sébastien Orcibal, s’impatiente. Un moment de partage gâché par la présence de ce virus rampant, insondable, impalpable et mortifère. De quoi remettre une belle et longue nuit de fête à plus tard...

À défaut de remettre le couvert à la table "Jacques à dit" de l’Univers depuis leur refuge du Causse, Quentin et Noémie ont rongé leur frein. Puis petit à petit a germé l’idée et l’envie de se remettre à mitonner des petits plats pour une clientèle fidèle en manque des saveurs portées hautes par le couple de jeunes chefs.

Aussi, profitent-ils de ce début de semaine printanière pour annoncer que chaque jour de la semaine, ils vont proposer un petit menu (plat et dessert au prix de 12 €).

Une occasion de reprendre leur activité, fut-elle partielle, et de retravailler avec leurs fidèles producteurs, eux aussi dans les starting-blocks de la relance. D’autant que les légumes poussent à plein régime avec cette avant saison printanière, pour ne pas dire plus.

D’un point de vue strictement pratique, dès ce mercredi 8 avril, sera proposé un menu unique plat et dessert, - pour savoir ce qui sera servi appeler la veille Quentin ou lui adresser un sms (au 06 33 07 99 62).

Le retrait des repas s’effectuera chaque jour entre midi et 13 heures "Produits de qualité et une cuisine d’amour ", saluent Quentin et Noémie. De quoi redonner le moral aux troupes dans l’attente de jours meilleurs.

Marie-Hélène REGOURD
Voir les commentaires
L'immobilier à Villefranche-De-Rouergue

28000 €

5 lots de Terrains construtibles à proximité immédiate du centre ville avec[...]

170000 €

Idéalement situe dans la rue piétonne, à deux pas de la place Notre Dame, [...]

46500 €

Beau terrain constructible de 1340 m² offrant une belle exposition.Raccorde[...]

Toutes les annonces immobilières de Villefranche-De-Rouergue
Réagir