Aveyron : deux fois plus d'arrêts de travail en mars et avril

  • Des arrêts dérogatoires en attendant que les enfants ne retrouvent leur école.
    Des arrêts dérogatoires en attendant que les enfants ne retrouvent leur école. Archives Centre Presse - José A. Torres
Publié le

La Caisse primaire d'assurance maladie a enregistré au cours des mois de mars et avril  près de 14.000 prescriptions supplémentaires concernant des arrêts de travail dérogatoires pour garde d'enfants.  

Depuis le début de crise, et particulièrement dès la mise en œuvre du confinement, un dispositif spécial permettait à l'un des parents d'enfants privés d'école et donc obligé de rester à domicile, de bénéficier d'un arrêt de travail sur le principe de l'arrêt maladie, rémunéré de fait par l'Assurance maladie. Ce dispositif, dérogatoire, n'est plus en vigueur depuis le 1er mai, il a été basculé sur les mesures propres au chômage partiel. 

Ainsi sur ces mois de mars et d'avril, 13.823 Aveyronnais relevant du seul régime général en ont bénéficié. Un chiffre à rapprocher des 15.000 arrêts pour maladie recensés en mars et avril 2019... Mais aussi en mars et avril 2020: ainsi au final, le nombre d'arrêts sur ces deux mois de 2020 se monte à 29.000 si on additionne, toujours pour le régime général, les arrêts maladie habituels et les arrêts dérogatoires pour gardes d'enfants.  

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

420 €

Rodez proximité hyper-centre et faculté Champollion, grand appartement de t[...]

235000 €

Dans un quartier très calme proche du centre-ville de Rodez, venez découvri[...]

5000 €

A vendre centre ville de Rodez, local de stockage (usage de cave ou de rése[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?