"N’élisons pas un homme providentiel" déclare Jean Fabre de Morlhon

Abonnés
  • Jean Fabre de Morlhon et ses colistiers.
    Jean Fabre de Morlhon et ses colistiers.
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Autour de Nicole Vayssettes, Jennifer Dupré, Bernard Tournès, Dominique Decroix, Geneviève Dadoun-Gueneret, Yves Galtier, Christian Malié, Hélène Bousquet, Bernard Bouzat, Christian Vayssettes, Romain Galtier, Séverine Cabot et Julien Fourcadier, ses colistiers, la liste que présente Jean Fabre de Morlhon est arrivée en seconde position au premier tour. Et s’il remercie chaleureusement les électeurs pour cette confiance, Jean Fabre de Morlhon voit dans ce scrutin à la participation exceptionnelle (86,92 %) "une ferme volonté citoyenne de renouveler l’équipe municipale et un désir de remercier notre médecin qui prend sa retraite". Et il poursuit : "Ne nous trompons pas, l’objectif n’est pas d’élire un homme providentiel mais une équipe d’union qui élira un maire expérimenté. Notre liste est composée de personnes déjà très actives dans la vie économique et sociale, avec une expérience de la gestion communale..." Jean Fabre de Morlhon revendique une expérience de la gestion municipale. Et il conclut en disant vouloir "soutenir et valoriser l’agriculture, richesse incontestable de notre territoire ; maintenir et créer des emplois pour le maintien de notre jeunesse au pays et la sauvegarde des services publics (écoles, Poste…) ; développer le secteur santé en soutenant le centre de soin et en créant des structures d’accueil pour les personnes âgées ; développer et adapter le tourisme dans une nature préservée ; aider les associations à développer ce lien indispensable et valoriser l’implication des bénévoles".

CORRESPONDANT
Voir les commentaires
L'immobilier à Villefranche-De-Panat

495000 €

Dans environnement calme et très agréable avec vue imprenable sur le Lac, m[...]

390350 €

Batiment en L sur terrain d'un hectare paysagé et clos. Premier bâtiment[...]

Toutes les annonces immobilières de Villefranche-De-Panat
Réagir