Benoît Courtin (Roc) : « L’ambition continue de nous porter »

  • Benoît Courtin, président du Roc Aveyron handball. 
    Benoît Courtin, président du Roc Aveyron handball.  Centre Presse / José A. Torres / Centre Presse
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Le président du Roc Aveyron handball navigue seul à ce poste depuis un an. La saison 2019-2020 a été écourtée brutalement par la Covid-19 et cela l’a amené à prendre des décisions afin de poursuivre l’activité du club.

Cette rupture du championnat a été une surprise pour tous, comment l’avez-vous gérée ?

Cet arrêt brutal de la saison a tout d’abord figé les résultats sportifs tout en mettant les athlètes au repos forcé. Ensuite, cette crise sanitaire nous a amenés à penser et trouver des solutions pour sauvegarder rapidement l’enjeu financier.

Au niveau financier, cette rupture sportive en pleine saison a-t-elle impacté vos liens avec vos sponsors ?

Oui et non… Ils ont très bien compris que ce n’était pas de notre fait. Tout le monde a été logé à la même enseigne. Aussi, nous nous employons dès maintenant à leur proposer de continuer avec nous dans les meilleures conditions possibles.
Il ne faut pas oublier que nous sommes une association et que nous n’avons pas uniquement une équipe senior en Nationale 2 chez les masculins. Nous avons aussi un groupe féminin qui évolue en championnat de Nationale 3. Enfin, nous avons plus de 350 licenciés répartis dans de nombreuses catégories de jeunes et parfaitement encadrés par des cadres techniques dévoués. Le Roc Aveyron handball reste une grosse machine.

Comment voyez-vous cette nouvelle saison qui se profile à l’horizon du mois de septembre ?

Positivement. Oui, nous sommes positifs. Nous avons confiance dans nos équipes et la montée de nos moins de 17 ans filles en championnat de France est comme un rayon de soleil pour l’ensemble du club. La dynamique demeure là, pour nous tous.

Qu’en est-il justement pour votre formation des féminines en N3 ?

Des recrutements sont en cours (lire nos précédentes éditions). Nous avons aussi certains départs pour des raisons personnelles, familiales ou pour des études.

Et pour les seniors masculins en N2, avez-vous des évolutions importantes dans la composition de l’effectif ?

Actuellement, nous savons que Yoanne Brevel part. Mais nous notons le retour du gardien Marc Becdro, après une saison de recul. Ce retour se fait tout en gardant les deux autres gardiens qui étaient avec nous lors de la dernière saison (Navarro et Gaye, NDLR). Nous allons aussi essayer de faire un lien entre le groupe de Prénational et le groupe de N2. Enfin, nous sommes en pourparlers avec deux joueurs venant de l’extérieur. Mais il est trop tôt pour donner des noms.

Que sera le projet global du Roc Aveyron handball pour cette prochaine saison ?

Si vous m’autorisez, je vais vous répondre par un seul qualificatif : ambitieux. L’ambition continue de nous porter.

Propos recueillis par Pascale Briais
Voir les commentaires
Réagir