Saint-Pierre/Gazel : 2e round pour la présidence ?

Abonnés
  • Christophe Saint-Pierre et Emmanuelle Gazel se font à nouveau face.
    Christophe Saint-Pierre et Emmanuelle Gazel se font à nouveau face.
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Des tractations se sont engagées, ces derniers jours, dans le but de présenter une candidature face à Emmanuelle Gazel. Christophe Saint-Pierre est en pôle.

Et si la présidence de la communauté de communes échappait à la maire de Millau, ce vendredi ? L’idée fait son chemin depuis plusieurs jours. Selon nos informations, des tractations ont commencé dès les heures qui ont suivi l’élection d’Emmanuelle Gazel à l’hôtel de ville, le 28 juin dernier. Durant la campagne, la tête de liste Millau Naturellement avait fait savoir son intention de se porter candidate à la présidence de la communauté de communes. Tout comme, par ailleurs, Christophe Saint-Pierre et Philippe Ramondenc. Sauf que cela ne plaît pas à tout le monde. Et alors qu’un boulevard intercommunal semblait pouvoir s’ouvrir pour le (ou la) maire de Millau qui serait plébiscité(e) par les électeurs, voilà que les lignes ont bougé.

En effet, en coulisses, plusieurs élus s’activent pour contrecarrer les souhaits de présidence d’Emmanuelle Gazel. Les maires des quatorze villages qui composent, à côté de Millau, la communauté de communes Millau grands causses, reçoivent des coups de fil et des demandes de rendez-vous, ces derniers jours. Ce "démarchage" est motivé par une volonté de "contre-pouvoir" et de "ne pas mettre ses œufs dans le même panier", nous rapporte-t-on. Les termes de "continuité dans les dossiers", d’"expérience", et la crainte d’une "mise sous tutelle par Millau et la Région", sont également avancés pour justifier ce lobbying. Par ailleurs, renseignements pris, la maire ne ferait pas l’unanimité chez certains élus communautaires, qui ne la jugent pas "suffisamment armée" pour mener de front son mandat municipal et la présidence intercommunale. En dépit de son statut de vice-présidente de la Région depuis fin 2017, avec l’un des plus gros budgets de l’institution.

Il manque sept voix à Gazel

Qui, alors, pour incarner un candidat crédible face à Emmanuelle Gazel ? Nul autre que Christophe Saint-Pierre. Maire de Millau et premier vice-président de la communauté de communes ces six dernières années, il représente la seule option crédible à ceux qui souhaiteraient une alternative à la présidence "programmée" d’Emmanuelle Gazel. "Les choses avancent", nous a-t-on encore chuchoté ces dernières heures, sans pour autant nous parler de "putsch", et en nous faisant comprendre que le défi était encore loin d’être gagné.

La prudence est donc de mise, même si l’équation est finalement assez simple. Le collège est composé de 44 voix. Le président étant élu à la majorité des suffrages exprimés, il a besoin d’au moins 23 voix pour l’emporter. Vainqueur de la mairie de Millau, le "camp" Gazel dispose déjà de 16 voix. Il lui en faut sept de plus pour faire élire la maire millavoise, parmi les 22 conseillers communautaires des "petits" villages (nous écartons volontairement les six élus de l’opposition municipale millavoise). La marche semble objectivement accessible, d’autant que, toujours selon nos informations, l’équipe d’Emmanuelle Gazel est, elle aussi, "au travail" pour aller grappiller les voix qui lui manquent. La gauche misant clairement sur "l’intelligence collective" des "ruraux".

Car la perspective d’une cohabitation pendant six ans pose question. Irait-elle dans l’intérêt du territoire ? Ne risquerait-elle pas de l’emmener dans une impasse politique ? "Il peut y avoir une complémentarité. On travaillerait dans le même sens pour le territoire. Ce serait une cohabitation bénéfique", entend-on chez les partisans de Christophe Saint-Pierre. Pour les soutiens de Gazel, ce serait un vote "contre le territoire", avec le risque de "bloquer les projets pendant six ans", à la fois pour la Ville et la communauté. " C’est mettre des bâtons dans les roues. Est-ce une vengeance personnelle ?", nous souffle-t-on encore. Quoi qu’il en soit, les interrogations demeurent quant à la perspective d’un clivage Saint-Pierre/Gazel au sein de Millau grands causses.

Conseil d’installation vendredi 17 juillet à 18 h 30 à la Maison des activités de Fontaneilles, à Rivière-sur-Tarn.

JDM
Voir les commentaires
L'immobilier à Millau

395 €

N304 - Appartement F2 bis comprenant un séjour, une cuisine,une chambre, un[...]

420 €

Appartement F2 rénové avec balcon - N758 - Appartement F2 rénové, situé d[...]

550 €

Appartement F3 RDC dans copropriété proche du centre ville - N804 - Apparte[...]

Toutes les annonces immobilières de Millau
Réagir