Tennis : Alex Laurens sur sa terre promise

Abonnés
  • Le sociétaire du club d’Onet-le-Château a dû apprendre à maîtriser les gestes des ramasseurs de balles pour être sélectionné à Roland-Garros.
    Le sociétaire du club d’Onet-le-Château a dû apprendre à maîtriser les gestes des ramasseurs de balles pour être sélectionné à Roland-Garros. GV
Publié le

Le Ruthénois va être ramasseur de balles lors du tournoi de Roland-Garros. Ses débuts Porte d’Auteuil ont eu lieu lundi, avec le premier tour des qualifications.

C’est un privilège que beaucoup d’adolescents de son âge lui envient. Alex Laurens va passer trois semaines à Roland-Garros, dans le rôle d’un ramasseur de balles. Des qualifications, qui ont débuté lundi, au tableau final, le Ruthénois de presque 16 ans va participer à l’un des plus grands événements tennistiques de la planète. De quoi combler de bonheur le licencié du club d’Onet-le-Château, qui a tapé ses premières balles sur les courts des Quatre Saisons "à quatre ou cinq ans", selon son père, Dominique, lui aussi pratiquant.

"Un rêve"

"C’est un rêve, dit-il. Je vais voir les meilleurs joueurs dans le sport que je pratique." À commencer par son idole, Novak Djokovic. L’Aveyronnais va aussi pouvoir découvrir côté coulisses un tournoi du Grand Chelem. "C’est la première fois que je vais à Roland-Garros et même la première fois à Paris", sourit-il. En revanche, il connaît déjà le rôle de ramasseurs de balles, puisqu’il a officié trois années aux Internationaux de Rodez. "La première qualité que l’on doit avoir, c’est la discrétion", glisse-t-il.

À l’image des champions présents dans le tableau final, Alex Laurens a dû gagner sa place pour se retrouver porte d’Auteuil. "Il y a 4 000 candidats dans toute la France et 250 retenus", explique son père. Poussé par son entraîneur, Jean-Baptiste Hugo, à s’inscrire aux sélections, avec sept autres camarades du club d’Onet, Alex Laurens a réussi à franchir toutes les étapes. "Il y avait d’abord eu une première demi-journée à Toulouse, durant laquelle on observe nos capacités physiques, notamment les sprints, et notre roulé", cette technique qui consiste à se transmettre les balles entre ramasseurs le long du court. "J’ai ensuite été retenu à un stage de cinq jours, à La Grande-Motte, en février, ajoute-t-il. Nos techniques de ramassage ont également été évaluées et à la fin, j’ai fait partie des 25 retenus pour aller au tournoi !"

La crise sanitaire a failli tout gâcher

Mais avant de fouler sa terre promise, Alex Laurens a dû faire preuve de patience. Le tournoi n’a pu se tenir en mai à cause de la pandémie de Covid-19 et sa tenue fin septembre est longtemps demeurée soumise à l’évolution de la situation sanitaire.

Le changement de calendrier aurait d’ailleurs pu tout bouleverser. Les ramasseurs de balles sont en effet des élèves scolarisés de la cinquième à la seconde, afin de ne pas faire manquer de classe dans une année qui compte pour le bac. Or, depuis septembre, le Ruthénois est désormais en première, au lycée Foch. "Cela nous a fait réfléchir, c’était une décision importante à prendre, précise Muriel Amat, sa mère. Mais nous avons parlé avec le lycée, qui nous a dit qu’il nous aidera à tout rattraper." L’ado a d’ailleurs du attendre la semaine dernière avant de recevoir le feu vert de son établissement scolaire. Et de pouvoir savourer son périple au plus près des plus grands champions de tennis.

La hantise du test Covid

Après avoir passé les sélections, Alex Laurens a dû encore remplir une dernière formalité avant d’être sûr de participer à Roland-Garros : avoir un test Covid-19 négatif. Le Ruthénois, comme tous les autes ramasseurs, a été testé samedi dernier, au moment de son arrivée à Paris. Il s’est avéré négatif, alors qu’un résultat positif aurait entraîné un retour à la maison direct, avant même le début du tournoi. « Je peux vous garantir qu’il a été très précautionneux sur les gestes barrières, raconte Muriel Amat, sa mère. Il ne voulait vraiment pas manquer le tournoi à cause de cela ! »
 

Guillaume Verdu
Voir les commentaires
L'immobilier à Onet-Le-Château

7500 €

parking dans copropriété sécurisée au Balquiere. Cet emplacement de parking[...]

478 €

Situé dans un cadre calme et agréable, appartement entièrement rénové d'env[...]

484 €

Situé dans le quartier de la Baleine, appartement de type 3 composé d'une p[...]

Toutes les annonces immobilières de Onet-Le-Château
Réagir