Les Amis de Guié s’inscrivent dans la durée

Abonnés
  • Élysée Viguié (au centre) a présidé une assemblée générale réduite, compte tenu du contexte sanitaire.
    Élysée Viguié (au centre) a présidé une assemblée générale réduite, compte tenu du contexte sanitaire.
Publié le

Malgré le Covid-19, l’association reste mobilisée pour soutenir la ferme pilote de Guié et la population locale. En exergue, le parrainage des enfants et des jeunes.

L’association des Amis de Guié poursuit inlassablement son action au profit de la ferme éponyme au Burkina Faso. "L’association a été créée en 1989", rappelle son président, Élysée Viguié.

Et depuis 1999, date de la première visite, les Aveyronnais se sont rendus sept fois chez leurs amis africains. "Aujourd’hui, c’est un peu plus compliqué de s’y rendre", confient les responsables de l’association.

Deux causes à cela. D’abord la pandémie du Covid-19 qui n’épargne pas cette région du globe, même si elle n’est pas plus développée qu’en Europe. Mais surtout la montée de l’islamisme, qui entraîne des déplacements de familles. Inquiétant.

"Malgré les difficultés que rencontre le Burkina, restons solidaires. La ferme de Guié fonctionne sereinement. Restons mobilisés pour soutenir cette structure exemplaire qui nous rend compte régulièrement de ses activités et de ses projets", a appelé Élysée Viguié, en ouvrant l’assemblée générale de l’association, tenue lundi dernier. Pour des raisons sécuritaires sanitaires, et d’organisation, elle n’a été ouverte qu’aux membres du bureau.

Parrainages

L’action de l’association se concrétise notamment par des parrainages d’enfants. "En 2020, nous avons accompagné trente-six élèves de primaire, dix-huit collégiens, deux lycéens et un universitaire, soit la somme de 5 110 € reversés en parrainage", indique le président. "Dans cette année, perturbée par le Covid-19 et le déplacement de familles, les résultats scolaires ne sont pas aussi bons que les années précédentes", confie-t-il. La reprise des cours a eu lieu le 1er octobre et la plupart des parrains ont reçu un courrier de leur filleul.

Un appel est lancé par les Amis de Guié pour recruter de nouveaux parrains. Le montant du parrainage est de 60 € pour un enfant de primaire, 150 € pour un collégien ou un lycéen, 250 € pour un universitaire. Les parrainages (tout comme les adhésions à l’association, d’un montant de 10 €) sont à envoyer à la secrétaire, Thérèse Sedira (13, route de la Badoque, 12390 Anglars-Saint-Félix). Il est précisé que les sommes sont déductibles des impôts, à hauteur de 60 %.

Envoi d’un conteneur

Le Covid-19 a aussi empêché la venue en Rouergue de huit Burkinabés. Une partie de la somme qui était allouée à ce projet a été reversée à des associations caritatives de Villefranche, 500 € au Secours populaire et 300 € au secours catholique.

Les Amis de Guié ont participé avec une association amie de Savena, en Vendée, à l’envoi, au Centre d’enfance en détresse, d’un conteneur avec huit tonnes de lait infantile, des colis de vêtements, des fournitures scolaires et des livres. Ils ont aussi consacré la somme de 1 500 € pour le pôle santé des femmes de Guié.

Recherche d’un tracteur

La ferme pilote de Guié souhaite renouveler son tracteur, qui date du tout début des années 2 000 et dont la puissance est trop juste pour tirer les outils qui brisent la latérite afin de mettre des espaces en culture. Les Amis de Guié sont sollicités pour en rechercher un autre. "D’une puissance d’environ 110 CV et pas trop sophistiqué", précise Élysée Viguié. L’association s’occupera ensuite d’organiser son expédition. Elle sait faire.

LABRO Guy
Voir les commentaires
L'immobilier à Villefranche-De-Rouergue

38000 €

A l'entrée de la ville, terrain de 1 338 m², viabilisé eau, électricité, té[...]

148000 €

Maison individuelle de 190 m² au sol et 270 m² habitables comprenant au 1ie[...]

49000 €

Sur les hauteurs de Villefranche, quartier penevayre, terrain de 4990m² con[...]

Toutes les annonces immobilières de Villefranche-De-Rouergue
Réagir