En hommage au professeur d’histoire assassiné

  • Le maire, Sébastien Orcibal, prend la parole devant les Villefranchois rassemblés devant la sous-préfecture.
    Le maire, Sébastien Orcibal, prend la parole devant les Villefranchois rassemblés devant la sous-préfecture.
  • En hommage au professeur d’histoire assassiné
    En hommage au professeur d’histoire assassiné
  • En hommage au professeur d’histoire assassiné
    En hommage au professeur d’histoire assassiné
  • En hommage au professeur d’histoire assassiné
    En hommage au professeur d’histoire assassiné
  • En hommage au professeur d’histoire assassiné
    En hommage au professeur d’histoire assassiné
  • En hommage au professeur d’histoire assassiné
    En hommage au professeur d’histoire assassiné
Publié le

À l’appel des syndicats d’enseignants, notamment du SNES FSU en Aveyron, un rassemblement a eu lieu ce dimanche, à 15 heures, devant la sous-préfecture, en écho à ce qui se passait un peu partout en France au même moment. Un hommage vibrant à Samuel Paty, professeur d’histoire au collège de Conflans-Sainte-Honorine, horriblement assassiné, décapité par un terroriste islamiste à la sortie des cours, vendredi soir, alors que les vacances de la Toussaint commençaient à peine.

À Villefranche, ce sont près de 300 personnes qui se sont retrouvées sur le quai du Temple, dans un silence empreint d’une forte émotion. Outre le maire, Jean-Sébastien Orcibal, et de nombreux conseillers municipaux, il y avait là le conseiller départemental, Éric Cantournet, le président de la FCPE Aveyron (Fédération des conseils de parents d’élèves), Bernard Anglade, le président de la FCPE villefranchoise, Sébastien Gilbert, des responsables associatifs, les représentants de plusieurs syndicats, dont la CGT qui arborait son drapeau et, bien sûr, de très nombreux enseignants touchés de plein fouet par cette tragédie qui a frappé l’un des leurs. Après la prise de parole du maire qui a délivré un discours très engagé sur la laïcité, la foule, attentive et calme, a observé une minute de silence et applaudi la victime, Samuel Paty.

"Acte de barbarie"

Le premier édile a rappelé les principes fondamentaux de notre République : "Liberté, égalité, Fraternité". Ce dernier est revenu et a insisté sur la liberté individuelle, la liberté de penser, la liberté d’opinion et bien évidemment la tolérance.

Jean-Sébastien Orcibal a également souligné l’importance de savoir garder le sens de l’humour, au premier comme au second degré.

"La Nation est attachée à la laïcité, tous les citoyens sont affectés par cet acte de barbarie", a-t-il déclaré, rendant hommage à l’ensemble du corps enseignant chargé de développer l’esprit critique en chaque individu.

Épidémie oblige, le rassemblement s’est paisiblement dispersé au bout d’un quart d’heure.

GDM
Voir les commentaires
L'immobilier à Villefranche-De-Rouergue

296800 €

A mi-chemin entre Albi et Rodez (45'), chambre d'hôte-restaurant plein de c[...]

52000 €

A l'entrée de la ville, terrain de 1 880 m², viabilisé eau, électricité, té[...]

109000 €

Appartement de Type 2 de 45 m² au troisième et dernier étage d'un immeuble [...]

Toutes les annonces immobilières de Villefranche-De-Rouergue
Réagir