Hommage à Michel Granier et André Aussibal

  • Le stade de rugby porte le nom de Michel Granier.
    Le stade de rugby porte le nom de Michel Granier.
Publié le

Plusieurs structures occupent le complexe sportif de Perse, et plusieurs portent le nom de personnes qui ont participé activement à la vie d’associations locales.

Au complexe sportif de Perse, l’espace réservé au rugby porte le nom de "Stade Michel-Granier". Un hommage mérité à celui qui durant de nombreuses années, s’est consacré corps et âme à la cause du ballon ovale. En qualité de joueur, tout d’abord. Puis, ensuite, et surtout en tant que comme dirigeant.

Michel Granier a présidé le RCENA durant sept saisons, de 1977 à 1984. Mais, loin de se contenter d’accomplir sa tâche à la tête du club, il était en permanence au four et au moulin, rendant de multiples services dans tous les domaines, et assurant une présence forte auprès des joueurs, mais aussi des membres du bureau et des supporters. Une présidence qu’il a incontestablement marquée de sa personnalité.

Côté tennis, concrétisant un dossier préparé et suivi par Christian Saquet, président du tennis-club, en collaboration avec Maurice Cayron, maire, deux courts couverts réalisés par la commune, avec la participation financière du club, ont vu le jour dans ce même complexe, et ont été inaugurés en 1992. Ils portent le nom d’André Aussibal, un pilier du TCE, joueur et dirigeant bénévole, disparu prématurément et qui s’est beaucoup dévoué pour son club. Il a commencé à pratiquer le tennis à l’âge de trente ans, pour le plaisir. Il s’est peu à peu intégré au club et a rapidement progressé, au point de pratiquer la compétition en équipe A. Parallèlement, il est entré au bureau du TCE où il a rendu de nombreux services, s’occupant notamment de l’entretien.

Le stade de football ne porte pas de nom, et pourtant, il serait facile d’en trouver un.

L’USE, l’une des plus anciennes associations de la ville a connu des dirigeants de qualité. Mais, il est une personne qui a vécu une aventure hors du commun : il s’agit de Marcel Capelle. Ses parents étaient originaires de Castelnau-de- Mandailles, mais il est né à Paris et il a disputé la première coupe du monde de football en 1930, à Montévidéo, en Uruguay, au terme d’un voyage épique qui a duré un mois.

Il a débuté sa carrière internationale en 1930 et il a porté à 9 reprises le maillot de l’équipe de France. Il a joué durant 4 ans au Racing Club de France, en 1933 et 1934 au Football Club de Sète, avec qui il a gagné la coupe de France, puis durant 2 ans à Saint-Etienne. Il a joué, puis entraîné l’Union Sportive Espalionnaise de 1947 à 1949, remportant le championnat de première série de la ligue Midi-Pyrénées.

L’année 1948 a été particulièrement faste avec une victoire en coupe du Midi et la montée en division d’honneur. Dans la foulée a été créé le disque de la chanson d’Espalion, et deux ans plus tard, la formation s’est payée le luxe de battre les pros de Béziers.

Seul joueur professionnel, avec Paul Sella, à avoir porté le maillot sang et or, Marcel Capelle s’est retiré à la maison de retraite d’Espalion où il s’est éteint en 1997.

CORRESPONDANT
Voir les commentaires
L'immobilier à Espalion

227 €

A Louer studio meublé : coin cuisine avec frigidaire, four, micro-ondes, pl[...]

350000 €

Au cœur d'Espalion, cet immeuble entièrement rénové bénéficie de 8 lots. Lo[...]

43000 €

Situé dans une rue commercante du centre ville d'ESPALION, ensemble immobil[...]

Toutes les annonces immobilières de Espalion
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?