Un panier garni aux saveurs d'Occitanie et au goût d'Aveyron pour le président américain Joe Biden

  • Les mets locaux ont pris vendredi le chemin des Etats-Unis pour féliciter Joe Biden... mais aussi demander la levée des "Taxes Trump". Les mets locaux ont pris vendredi le chemin des Etats-Unis pour féliciter Joe Biden... mais aussi demander la levée des "Taxes Trump".
    Les mets locaux ont pris vendredi le chemin des Etats-Unis pour féliciter Joe Biden... mais aussi demander la levée des "Taxes Trump". - Repro CP
Publié le

Après la meule de roquefort envoyée par Martin Malvy à Barack Obama, la présidente de Région Carole Delga vient elle aussi d'expédier des cadeaux gastronomiques autant que symboliques au nouveau président américain Joe Biden.
 

Un pavé d'aligot, une soupe de pistou, du sel de Camargue, un cassoulet de l'huile d'olive, tapenades, ratatouille ou encore des dragées chocolat et amande.. Voici la liste des mets locaux qui ont pris vendredi le chemin des Etats-Unis, et plus précisément de la Maison blanche, pour féliciter Joe Biden de sa victoire à l'élection présidentielle américaine.

Outre le clin d'œil gastronomique, Carole Delga, présidente de Région, a souhaité attirer l'attention du futur nouveau président (il prendra ses fonctions le 20 janvier) sur une situation fortement préjudiciable à l'exportation des produits locaux.

« Vous le savez, votre prédécesseur a placé différents secteurs économiques européens dans la difficulté par des taxes injustes, écrit Carole Delga, rendant difficile l'accès à certains produits pour les consommateurs américains. Nombre sont issus de ma région. Je pense notamment aux vins – qu'affectionnait déjà particulièrement Thomas Jefferson, alors ambassadeur en France au XVIIIe siècle –, à nos fromages. » 

Demandant explicitement la levée des "Taxes Trump", la présidente de la région Occitanie espère que seront rétablies des « relations commerciales saines dans la perspective d'un équilibre mondial soucieux des ressources naturelles, du climat et bien-être de nos concitoyens ». Sur les vins et fromages français, Donald Trump a établi une surtaxe de 25% comme mesure de rétorsion au conflit entre les entreprises Airbus et Boeing.

En 2008 et animé des mêmes intentions, Martin Malvy avait fait parvenir à Barak Obama une meule de roquefort.

X.B.
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?