Aveyron : l’union sacrée autour des vautours se fissure

Abonnés
  • On estime à 700 le nombre de couples nichant dans les Grands causses.
    On estime à 700 le nombre de couples nichant dans les Grands causses. Eva Tissot
Publié le

Des morts de veaux sur l’Aubrac enregistrées en 2020 inquiètent les éleveurs, qui estiment que les vautours sont responsables.

La bonne entente entre les défenseurs des vautours et les agriculteurs dure depuis plusieurs décennies. Depuis la réintroduction de ces oiseaux dans les grands causses au début des années 1980, tout allait bien. La LPO et autres défenseurs de la faune sauvage étaient heureux de pouvoir participer activement à la réintroduction de ces espèces protégées et les éleveurs y voyaient un bon moyen de...

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • ✓ Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • ✓ Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • ✓ Publicités limitées
Guilhem Richaud
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?