Présentation des enjeux et des missions du syndicat mixte Basse Vallée du Viaur

  • Chantier mené par le SMBVV sur le lieu en amont de l’enclos piscicole de Bonnefon
    Chantier mené par le SMBVV sur le lieu en amont de l’enclos piscicole de Bonnefon
Publié le

C’est en ouverture du premier conseil municipal de l’année que la directrice du syndicat mixte Basse Vallée du Viaur présentait, à l’aide d’un diaporama, les objectifs et les missions de cette structure trop méconnue. Le premier "contrat de rivière" date de la période 2000/2005, après un travail mené en 1998 avec le recrutement d’un animateur et la signature d’une convention. Le bilan était plus que positif et un 2e contrat voyait le jour jusqu’en 2012.

Le contrat consistait en un accord technique et financier pour redonner vie à la rivière par l’amélioration de la qualité de l’eau, la restauration et l’entretien des berges. À cela s’ajoute la prévention des crues et la mise en valeur de l’écosystème aquatique. À partir de cette date, une gouvernance locale est mise en place et la structure travaille sur la connaissance et la qualité de l’eau. L’assainissement collectif, non collectif, la gestion des pollutions agricoles, permettent au SMBBVV d’être un interlocuteur référencé et fiable, avec comme fil conducteur de "convaincre, sans contraindre". De nombreux programmes verront le jour avec l’Agence de l’eau oi les collectivités.

La sensibilisation et la communication ont joué un rôle capital. Sur certaines problématiques, le "contrat" reste impuissant : gestion quantitative de l’eau, aménagement de l’espace et comportements collectifs et individuels. Le bassin-versant du Viaur est inclus dans celui du Tarn Aveyron, lui-même appartenant au Bassin Adour Garonne.

Il s’étend sur une distance 70 km ce long et environ 20 km de large (1 561 km²). Il recouvre 68 communes de l’Aveyron, 16 du Tarn et 1 du Tarn-et-Garonne (85 communes au total).

Le SMBVV a été reconnu EPAGE du bassin du Viaur et regroupe 19 membres (14 EPCI à fiscalité propre et 5 préleveurs distributeurs). L’EPAGE du Viaur est un lieu de concertation et de discussions pour élaborer des projets structurants qui concernent l’amélioration des cours d’eau, en tenant compte du fait que la Rivière participe à l’alimentation en eau potable pour la population. L’eau au sens large est le thème central.

CORRESPONDANT
Voir les commentaires
L'immobilier à Camjac

68000 €

Maison à rénover sur un terrain de plus de 7000 m².Plus d'informations par [...]

275000 €

Belle et atypique maison de type 7 et de 194 m² habitables environ sur beau[...]

135000 €

Joliment placée à proximité de toutes les commodités et du centre-ville. [...]

Toutes les annonces immobilières de Camjac
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?