Bernard Fournié-Eche continue son combat pour sauver l'Hôtel des Célibataires à Viviez

  • Bernard Fournié-Eche tient à dire "ses vérités".
    Bernard Fournié-Eche tient à dire "ses vérités".
Publié le

Il se bat pour sauver ce lieu qu'il estime appartenir au patrimoine local.

Suite à la volonté exprimée par Bernard Fournié-Eche de sauvegarder l’hôtel des Célibataires et à la réponse de Christian Tieulié, le premier cité persiste et signe dans sa démarche à travers un communiqué qui assoie si besoin sa volonté.

Pour celui-ci, "le conseiller départemental du canton met en cause ma compétence à agir afin de s’opposer à la démolition d’hôtel des Célibataires. Je tiens à préciser plusieurs choses. Concernant la candidature à la mission Bern, si j’ai déposé une candidature en mon nom propre comme j’en ai parfaitement le droit, c’est suite au refus du président du conseil départemental de me recevoir. Je lui aurais exposé ma démarche. Mais son attitude venant d’un élu m’a beaucoup surpris."

Dossier pour la mission Bern

Et de poursuivre en considérant que "les affirmations sans fondement avancées par Christian Tieulié pour marquer les esprits, concernant les travaux de remise en état du bâtiment dont la somme serait "énorme", selon ses dires, restent du domaine de l’approximation. D’après les estimations effectuées par deux professionnels qui ne se sont pas concertés, et bien qu’elles puissent varier en fonction du programme de réaffectation, le coût des travaux se monte (ramené au mètre carré de plancher) à une somme sensiblement égale au prix de la construction d’un logement social."

À noter que dans le cadre du dossier présenté auprès de la mission Bern, les travaux à réaliser en urgence, soit la mise hors d’eau, hors d’air (réfection de la charpente, couverture zinc, menuiseries), sont estimés à la somme de 550 000 €. Un montant qui, selon Bernard Fournié-Eche, "pourrait être financé en partie par l’apport de la Française des jeux si le projet est retenu, et complété par le propriétaire actuel, si celui-ci acceptait de consacrer les sommes dévolues aux travaux de démolition à la mise hors d’eau du bâtiment. Pourquoi, par ailleurs, l’estimation de la démolition n’a pas été divulguée ? Après tout, il s’agit d’argent public et le citoyen a le droit de savoir comment il est dépensé.

Depuis la publication d’articles pour la sauvegarde de cet hôtel, je reçois de nombreux courriers attestant de l’attachement de la population à ce bâtiment qui représente un intérêt patrimonial indéniable. Reste à rechercher, afin de lui assurer sa sauvegarde, un projet de reconversion que l’actuel propriétaire n’a pas su trouver ". A suivre…

Sophie Latapie
Voir les commentaires
L'immobilier à Viviez

106000 €

3Km Decazeville- Maison en pierre sur 1550m2 de terrain, terrasse avec vue [...]

69000 €

A VENDRE-Beaux volumes pour cet appartement T3 duplex de 105m2 habitable, [...]

155000 €

Contactez Sandrine COMTE au ou pour découvrir cette Grande maison constru[...]

Toutes les annonces immobilières de Viviez
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (1)
Vilain Il y a 10 jours Le 21/02/2021 à 09:55

Les analyses subjectives de Ch Teuillier sont obsolètes comme souvent . Il faut engager un référendum sur le devenir de ce bâtiment , c'est le contribuable qui doit pouvoir choisir l'utilisation de l'argent public car in fine c'est le sien ! Ne pas confondre le devenir de ce bâtiment et celui d'un politicien aux idées dépasées !