Covid-19 : "Les discours mortifères affectent les enfants"

Abonnés
  • Jennifer Philips, médecin généraliste, et Virginia Pignot, pédopsychiatre.
    Jennifer Philips, médecin généraliste, et Virginia Pignot, pédopsychiatre.
Publié le

Le vocabulaire employé pour parler de la crise sanitaire peut créer des angoisses chez les jeunes.

"La peur dévore l’âme", insiste Anne C. citant Fassbinder. La psychologue installée à Villefranche-de-Rouergue tient à alerter sur les effets négatifs, notamment sur les enfants, du vocabulaire médical adopté par de nombreux adultes. "Le discours interne à l’hôpital est entré dans les tissus sociaux, décrit-elle. On parle de gestes barrières, de précautions, de masques…" Ce vocabulaire a été...

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • Publicités limitées
Elisa Centis
Voir les commentaires
L'immobilier à Villefranche-De-Rouergue

100000 €

Dans un quartier calme, terrain à bâtir de 4226 m², tout à l'égout et belle[...]

99000 €

Appartement de Type 2 de 45 m² au troisième et dernier étage d'un immeuble [...]

45000 €

Villefranche, belle vue dégagée et environnement de campagne pour ce terrai[...]

Toutes les annonces immobilières de Villefranche-De-Rouergue
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?