Espalion : le Tennis Club espère retrouver les courts au plus tôt

  • Gilbert et  Simon veulent regarder l’avenir avec optimisme.
    Gilbert et Simon veulent regarder l’avenir avec optimisme.
Publié le

Cette semaine nous ouvrons nos colonnes aux coprésidents de l’association qui nous livrent leurs sentiments en cette période compliquée.

C’est un duo très complémentaire qui partage la passion du tennis et l’envie de s’investir. D’un côté, Gilbert Chauchard, un homme d’expérience qui a plus ou moins vécu toute l’histoire du tennis à Espalion. De l’autre, le dynamisme et les idées neuves de la jeunesse de Simon Andrieu.

Présentez-nous le club.

Même si on jouait un peu au tennis à Espalion avant, le Tennis-Club d’Espalion est né en 1962. À la fin de la saison 2020, il comptait 180 licenciés. Il emploie un salarié qui anime l’école de tennis jeune et adulte qui compte une centaine d’élèves. Il aligne en compétition sept équipes jeunes, trois équipes hommes et une équipe dames. Il organise chaque été son tournoi annuel et plusieurs tournois multi chances en cours d’année. Il s’attache à développer des relations amicales avec les clubs voisins de Saint-Geniez, Entente Comtal–Lioujas, Bozouls et Laissac.

Comment vous répartissez-vous les responsabilités ?

Appuyés sur un bureau rajeuni (Maxime Rous, Jean-Baptiste Douziech, Jean-Philippe Ausseil) et une secrétaire très efficace qui a su s’adapter aux nouveaux moyens de gestion prônés par la Fédération, nos décisions sont conjointes et approuvées par le conseil d’administration. Il s’agit de préparer une passation de pouvoir en douceur avec pour mission, au plus jeune des deux, de trouver d’autres jeunes prêts à s’investir, particulièrement chez les dames pour une meilleure parité.

Comment vivez-vous cette période de pandémie ?

Une grande frustration pour tous, même si l’année 2020 a vu l’école de tennis aller à son terme grâce à l’investissement personnel de notre salarié. En revanche, compétitions par équipes et tournoi d’été ont fait les frais de la Covid même si des animations de remplacement ont pu être proposées aux adhérents.

Le soutien de l’État et de la Communauté des communes a permis de limiter les dommages financiers et ne met pas en péril le maintien de l’emploi.

Une bonne partie de nos sponsors nous sont restés fidèles et nous les en remercions. Mais la Covid-19 a cassé une dynamique de développement dont on ne peut mesurer aujourd’hui toutes les conséquences.

Y aura-t-il découragement des adhérents ? Diminution des licenciés ? L’absence de visibilité laisse l’impression de diriger à l’aveugle.

Quels sont vos projets et vos vœux pour 2021 ?

Si la reprise des compétitions régionales par équipes paraît compromise (elles devaient débuter au 15 mars) on espère renouer avec le tournoi d’été et les tournois multi chances. De nombreux projets sont dans les cartons mais pourrons-nous les réaliser ?

Citons une animation de retrouvailles pour restaurer l’esprit club, l’opération en mai-juin "Requinquons les soignants" à destination du personnel de l’hôpital Jean-Solinhac, une animation en direction des écoles primaires, une animation UNSS avec le collège Denayrouze en suspens depuis un an. Sans oublier le formidable projet "beach" commun avec d’autres associations sportives.

Les idées ne manquent pas, encore faut-il pouvoir les réaliser !

Saluons toutefois l’action de la municipalité qui a profité de la fermeture des installations pour refaire les éclairages et un nettoyage de la salle. Il ne reste plus qu’à pouvoir les utiliser.

Nous sommes sûrs que tous les adhérents ne se feront pas prier pour les retrouver.

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
L'immobilier à Espalion

115000 €

EXCEPTIONNEL Centre-ville d'Espalion, sur le boulevard principal.Très bel a[...]

74900 €

Appartement de Type 3, d'une surface de 77 m2 environ, actuellement agencé [...]

805 €

A Louer très bel appartement de type T3 spacieux et lumineux entièrement ré[...]

Toutes les annonces immobilières de Espalion
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?