10 kilomètres, 6 personnes maximum : les nouvelles règles pour la pratique du sport durant le confinement

  • Il est toujours possible de faire du sport en plein air... sous certaines conditions.
    Il est toujours possible de faire du sport en plein air... sous certaines conditions. Centre Presse Aveyron
Publié le , mis à jour

Un nouveau confinement est entré en vigueur samedi 3 avril en Aveyron. Il n’interdit pas la pratique du sport amateur, mais de nouvelles contraintes s'appliquent.

Ce qui change

Les amateurs peuvent souffler : la pratique sportive n’est pas interdite par la mise en place du troisième confinement, appliqué en Aveyron depuis samedi 3 avril. Contrairement à ce qu’annonçait Valérie Michel-Moreaux, la préfète, vendredi 2 avril, les clubs peuvent poursuivre leurs activités en extérieur. Seulement, elles ne peuvent plus se dérouler tout à fait comme avant.
Selon le protocole publié par le ministère des Sports, la pratique d’un exercice physique est limitée, chez les amateurs, adultes comme enfants, par l’interdiction de se déplacer à plus de 10 kilomètres de son domicile. Sauf pour certains publics dits prioritaires, elle ne constitue pas une dérogation à cette règle, que ce soit pour pratiquer en solo ou en club.
Autre contrainte : l’interdiction de se réunir à plus de six dans l’espace public. Cela est désormais valable pour toutes les catégories d’âge, alors qu’avant, seuls les adultes étaient concernés. Cette mesure va notamment contraindre certains clubs dont la pratique s’effectue habituellement en salle, mais qui se sont délocalisés en plein air en raison de la fermeture des gymnases.

Ce qui reste interdit

Si les rassemblements et entraînements des associations sportives sont toujours autorisés, dans les limites de ce qui a été expliqué précédemment, d’autres restrictions, déjà en vigueur ces derniers mois, sont toujours d’actualité, à commencer par le respect du couvre-feu, à partir de 19 heures.
Par ailleurs, les compétitions chez les amateurs sont toujours à l’arrêt. Les contacts restent proscrits, ce qui oblige les clubs de certaines disciplines, comme le football et le rugby, à imaginer de nouveaux exercices.
Enfin, les sports d’intérieur ne peuvent toujours pas utiliser les gymnases, fermés depuis de longues semaines.

Ce qui est toujours autorisé

Malgré les interdictions en cours, certaines personnes bénéficient d’un régime dérogatoire pour poursuivre leur activité. C’est le cas pour les sportifs professionnels et sportifs de haut niveau, reconnus par leur ministère, mais aussi pour les personnes en formation professionnelle. Ils peuvent même déroger à la règle du couvre-feu et des 10 kilomètres.
La poursuite de l’activité sportive est aussi valable pour les personnes bénéficiant d’une prescription médicale d’activité physique adaptée, ainsi que pour certaines personnes souffrant d’un handicap. Pour elles, le couvre-feu ainsi que la limitation de déplacement s’appliquent.

 

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?