Coup de gueule de la société de pêche

  • Coup de gueule de la société de pêche
    Coup de gueule de la société de pêche
Publié le

La pêche n’est-elle pas un sport de loisir, un plaisir, une détente, un moment de partage en famille ou entre amis ? L’instant du ferrage et du poisson qui sort de l’eau est un moment d’émotion. Alors ! Quel est l’intérêt de "bourrer" son panier de poisson ? Y a-t-il là un véritable plaisir ? Peut-on appeler le "viandard" un pécheur ? Et pourtant c’est ce qu’il se passe au lac de la Cisba à Lapanouse. Les lâchers de truites sont annoncés, et c’est normal pour que chacun puisse faire quelques prises. Le quota est de 6 truites par jour. Certains doivent avoir le cerveau un peu mou car ils comprennent 6 truites par heure. Quelques mal intentionnés, bien connus, se permettent un véritable pillage. Ils sont là tous les jours, et tous les jours c’est le panier plein. Que font-ils du poisson ? Au congélateur ? Sûrement pas tout. Alors l’AAPPMA de Recoules s’élève fortement contre ces pratiques. Comment changer ces mentalités ? Comment mettre un peu de civisme dans la tête de ces mauvais pécheurs ?

Devant de telles attitudes, la société de pêche de Recoules est prête à ne plus lâcher de truites dans le lac de la Cisba si cela devait perdurer. "Selon les années nous lâchons entre 500 et 800 truites. Pourquoi ? Espérons qu’à la lecture de cet article certains prennent conscience que la pèche est un loisir de partage. Nous voulons également préciser que la pèche au lac de la Cisba n’est pas réservée aux pécheurs du coin. Tout le monde peut venir pécher, n’en déplaise à certains", précise le président de "La Gaule de l’Olip", Pierre Gintrand.

CORRESPONDANT
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?