Flunch : 39 restaurants vont fermer en France, un en Occitanie

  • Le Flunch de la zone de l'Estréniol à Onet-le-Château n'est pas concerné par le Plan de sauvegarde.
    Le Flunch de la zone de l'Estréniol à Onet-le-Château n'est pas concerné par le Plan de sauvegarde. Repro CP - DR
Publié le , mis à jour

Impacté par la crise, Flunch va baisser définitivement le rideau de 39 de ses restaurants en France. D'autres pourraient également être frappés d'une fermeture définitive dans les prochains mois. Cette décision intervient dans le cadre d'un Plan de sauvegarde de l'emploi signé mi-juin.
 

Selon Les Echos, Flunch a vu son chiffre d'affaires baisser de 57 % en 2020 par rapport à 2019. En cause évidemment la crise sanitaire. un Plan de sauvegarde de l'emploi, signé mi-juin, concernait l'éventuelle fermeture de 57 restaurants sur les 161 que détient  l'enseigne, propriété du groupe Mulliez.

Au final, ce sont 39 Flunch qui vont définitivement baisser le rideau, ce qui concerne entre 800 et 900 emplois, a annoncé Guillaume Lecomte, directeur général de l’actionnaire de Flunch, ce vendredi 2 juillet.  Les notifications de licenciement devraient débuter vers la mi-août.

Quant au 18 autres restaurants concernés par le Plan de sauvegarde, certains d'entre eux pourraient également mettre la clé sous la porte, tous ne pouvant bénéficier d'un plan de cession ou de reprise.

Le seul Flunch de l'Aveyron pas concerné

Dans la région Occitanie, seul celui de Portet-sur-Garonne en Haute-Garonne va baisser le rideau. Tout comme celui d'Aurillac dans le Cantal. Quant au seul Flunch de l'Aveyron, celui attenant au Leclerc de la zone de l'Estréniol à Onet-le-Château, "nous n'étions pas dans le Plan", fait savoir son directeur Laurent Moro. Le "Flunch Rodez" est en effet absent de la liste des 57 restaurants qui vont fermer ou sont menacés de fermeture ou au mieux de cession ou de reprise.

L. R.
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?