Saint-Rome-de-Tarn : croisière à bord du Héron des Raspes

Abonnés
  • Le commandant de bord et son équipage proposent plusieurs balades par jour pour voguer au fil de la rivière Tarn.
    Le commandant de bord et son équipage proposent plusieurs balades par jour pour voguer au fil de la rivière Tarn.
  • Tarn : croisière à bord du Héron des Raspes
    Tarn : croisière à bord du Héron des Raspes
  • Tarn : croisière à bord du Héron des Raspes
    Tarn : croisière à bord du Héron des Raspes
  • Tarn : croisière à bord du Héron des Raspes
    Tarn : croisière à bord du Héron des Raspes
  • Tarn : croisière à bord du Héron des Raspes
    Tarn : croisière à bord du Héron des Raspes
  • Tarn : croisière à bord du Héron des Raspes
    Tarn : croisière à bord du Héron des Raspes
  • Tarn : croisière à bord du Héron des Raspes
    Tarn : croisière à bord du Héron des Raspes
  • Tarn : croisière à bord du Héron des Raspes
    Tarn : croisière à bord du Héron des Raspes
Publié le

Au milieu d’une vallée encaissée, les Raspes offrent un panorama naturel impressionnant. Les croisières en bateaux, les balades en canoë ou en paddle permettent de profiter de cette nature, tout en observant l’emblème de la région, le héron cendré, mais aussi la loutre, le castor…

Entre le mas de la Naucq et le bourg de Broquiès, dans le Sud-Aveyron, existe un paradis fait de nature, encore à l’état sauvage. Cela paraît tellement incroyable, c’est pourtant vrai.

Au sein de ce joyau de verdure, serpente majestueusement la rivière Tarn, dans cette vallée des Raspes encaissée où la flore et la faune règnent en maîtres.

Bien que sauvage, le lieu est relativement accessible par la route. Une plage, une aire de pique-nique et une base nautique permettent aux amateurs des espaces naturels d’en jouir pleinement.

Pour les plus téméraires, il est possible d’admirer ces paysages en canoë, voire en paddle, les jours où la météo le permet.

Les groupes ou les familles préférant les balades sur l’eau, en toute tranquillité, peuvent se faire plaisir en embarquant à bord du bateau "Le Héron des Raspes".

C’est Mehdi Messaoudi, le commandant de bord, et son équipage, qui font voyager les curieux, au fil de l’eau. Ce jeune entrepreneur, anciennement, salarié de l’agence d’excursion (au Viala-du-Tarn) a repris l’affaire en 2013.

Depuis 8 ans, il navigue sur ces eaux émeraude, embarquant les touristes, dans les endroits les plus inaccessibles.

Au fil de cette croisière commentée et durant plus d’une heure, le commandant aborde la faune et la flore de cette région.

L’occasion d’apercevoir le héron cendré, devenu l’emblème de la région.

Cormorans et martins-pêcheurs

Les plus chanceux peuvent voir la loutre, introduite récemment, tout comme le castor d’Europe, qui prospèrent, dans les eaux limpides du Tarn. Ces deux espèces ont trouvé un lieu exceptionnel pour leur survie. L’activité de l’homme est dans cette vallée quasiment inexistante. Dans l’eau et sur terre, il n’est pas rare d’apercevoir des rats musqués ou des ragondins.

On peut noter aussi la présence de cerfs, sangliers, genettes et autres rongeurs, comme les fouines considérées (autrefois) comme des "nuisibles".

Dans les cieux, les connaisseurs sauront reconnaître les rapaces, comme le milan noir. Près de l’eau, le cormoran côtoie le martin-pêcheur qui peut plonger subitement devant les yeux émerveillés des touristes. Les plus avertis reconnaîtront, dans ces paysages, la huppe ou le pic-vert.

Dans les forêts de genêts, châtaigniers, merisiers et noyers, le chevreuil y a élu domicile. Il reste cependant difficile à apercevoir.

Côté poissons, la rivière Tarn reste un paradis pour les pêcheurs. Avec leurs barques, les amateurs de ce sport tranquille peuvent s’enfoncer dans les coins les plus reculés. L’occasion de taquiner la carpe, la brème ou le sandre. Les autres familles de poissons comme la truite, l’anguille ou encore le saumon sont, soit en voie de disparition, ou ont malheureusement disparu à cause des barrages et des retenues d’eau.

Ces derniers ouvrages ralentissent les cours et ne permettent pas aux espèces appréciant l’eau vive de se reproduire correctement.

Cette merveilleuse excursion peut aussi être réalisée avec un bateau électrique.

L’agence exploitant les lieux en loue quelques-uns. Les familles, amis ou groupes peuvent partir seuls jusqu’à sept personnes, par embarcation.

C’est alors une liberté de pouvoir naviguer sur ces eaux tranquilles, tout en ayant la possibilité d’amener son repas (sous forme de pique-nique). Ces bateaux permettent de s’arrêter et de plonger dans les eaux, le temps d’une baignade. Les embarcations sont louées par tranche d’une heure et pour un rayon de 10 km, autour de la base nautique.

Le Héron des Raspes propose une autre balade, tout aussi agréable du côté de la cascade des Baumes. Cette croisière a lieu en début de soirée, pour admirer le coucher du soleil. C’est aussi l’heure d’apprécier un apéro, tout en profitant des magnifiques paysages.

Au fil de l’eau et en sillonnant le village de Saint-Rome-de-Tarn, on peut admirer plusieurs cascades. Celle du moulin est accessible depuis le village. Il faut suivre le chemin, à sa droite, à partir de la bibliothèque. La cascade se trouve sous un pont, niché au milieu de baumes. Le pont a été construit en 1 854. C’est en fait une route qui traverse le village par le Terral, place du Ravellin et le quartier de Bournau (chemin n°11 entre Roquefort et Villefranche-de-Panat, en passant par Saint-Victor).

Pour l’anecdote, c’est cette voie qui était très utilisée autrefois pour le ramassage du lait et des fromages à affiner à Roquefort.

L’eau, c’est sa force

Le pont vaut bien un coup d’œil aussi. Il a été construit en 1895, pour enjamber les jardins du quartier rustique. Il faut être conscient que ce pont dit "courbe" était très innovant pour l’époque. Les gens venaient de très loin, un peu comme aujourd’hui pour le viaduc du Millau, pour admirer cette technique architecturale qui s’est démultipliée, depuis.

Saint-Rome-de-Tarn doit sa réputation à l’eau et notamment au ruisseau du Lévejac. C’est grâce à lui que le bourg a pu développer une activité industrielle des plus importantes. Domestiqué par l’homme pour sa force motrice, le Lévejac a permis la création de dizaines de mégisseries (traitement des peaux d’agneaux pour des articles en cuir) qui ont fonctionné jusqu’en 1900.

Le bourg a également compté des fabriques de draps, une briqueterie, des gantiers, des chapeliers, une filature.

Les historiens relèvent qu’à Saint-Rome-dé-Tarn, un tiers de la population travaillait dans l’artisanat. Sur les 1 261 habitants, on comptait jusqu’à une soixantaine de métiers différents.

Guinguette et plage en vue… sur la rivière

Pas besoin d’aller à la mer pour profiter d’une belle plage, propre, au sable fin. A Viala-du-Tarn, une plage surveillée attend les touristes, juste à côté de la guinguette et de l’agence d’excursion, Le Héron des Raspes. Au cœur de cette vallée du Tarn, la plage est entièrement sécurisée, car l’eau coule tranquillement. Aucun courant n’est à craindre. Tout au long du mois de juillet et du mois d’août, la plage est surveillée. Le lieu propose un parking gratuit. Le site est tout près de Saint-Rome-de-Tarn, à 30 minutes de Millau et du Larzac, 15 de Saint-Affrique, et 10 de Roquefort. Il en vaut largement le détour. Ce site préservé et naturel offre la possibilité de se restaurer sur place ou d’apporter son pique-nique (des tables et des chaises sont prévues pour cela). Des animations ce soirAujourd’hui, vendredi, le site prend des allures de fêtes. On y propose un feu d’artifice (tiré depuis le bateau Le Héron des Raspes). La pluie n’ayant pas permis de le tirer le soir du 14 juillet, c’est donc ce vendredi que l’on pourra profiter du spectacle pyrotechnique, sur le Tarn, à partir de 22 h 30. Durant la même soirée, le marché nocturne permettra de faire des emplettes auprès de producteurs locaux. L’occasion de découvrir les merveilleuses spécialités de la région et surtout de se régaler sur place, ou à emporter. Pour ceux qui souhaitent mettre les pieds sous la table et profiter d’une bonne paella aux accents ibériques, direction la guinguette. Le restaurant de la plage propose une soirée thématique. Mieux vaut réserver pour le restaurant (06 68 67 2 163). Les animations et l’entrée au marché sont gratuites et sans réservation. Pour les croisières sur Le Héron des Raspes, il faut également réserver. En ce qui concerne les bateaux électriques, les paddles et les canoës, possibilité de se renseigner sur place ou d’appeler au 06 68 67 21 63.
Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • Publicités limitées
Salima Ouirni
Voir les commentaires
L'immobilier à Saint-Rome-De-Tarn

38600 €

Saint Rome de Tarn, à vendre maison de village 28 m² habitables, séjour cui[...]

387 €

Saint Rome de Tarn, à louer, au calme, au cur du village, maison 61 m² habi[...]

Toutes les annonces immobilières de Saint-Rome-De-Tarn
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?