RN88 à quatre voies : pourra-t-on y rouler entre La Mothe et Baraqueville avant l'été 2022 ?

Abonnés
  • La société Colas pose actuellement les enrobés.
    La société Colas pose actuellement les enrobés. Centre Presse - José A. Torres
Publié le

Les travaux vont bon train dans le dernier tronçon de la déviation de Baraqueville. L'ouverture à la circulation était prévue début 2023 mais les espoirs sont permis de voir ce dernier tronçon de la RN88 entre Carmaux et Rodez, accessible aux automobilistes six mois avant cette date. 

Les terrassements sont effectués (plus de 2 millions de mètres cubes), ainsi que travaux d'assainissement. Ils complètent les 5 ouvrages d'art réalisés depuis 2019 ainsi que les voies transversales. Les automobilistes qui circulent sur la RN88 à proximité visuelle du chantier l'ont remarqué : voilà désormais la mise en place des enrobés (bitume) qui vient parfaire la chaussée entre le giratoire de La Mothe, près de Naucelle, et celui de Marengo (Baraqueville). Et ce, dans ce qui demeure, sur 7 kilomètres,  le dernier tronçon de la RN88 à quatre voies non encore ouvert à la circulation entre Carmaux et Rodez. La pose de la bande de roulement, prévue pour durer jusqu'en novembre, laisse augurer une ouverture prochaine à la circulation. Mais attention, les apparences sont parfois trompeuses.

Retards rattrapés et espoirs avancés

Si les élus espèrent un raccourcissement de ces délais d'ouverture. "Au vu de l'avancée du chantier, qui n'a pas mal avancé cet été, il est raisonnable de penser que le tronçon pourrait être libéré à la circulation avant l'été 2022. C'est en tout cas un espoir. Car même si l'on paye, on n'est pas maître d'ouvrage", lance André At, maire de Crespin, premier vice-président du conseil départemental, en charge du budget et des routes. C'est la Dreal d'Occitanie (Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement), qui est maître d'ouvrage du chantier, et qui reste prudente quant à déterminer à ce jour une date d'achèvement définitif des travaux. Cet achèvement avait été inscrit au dernier calendrier connu pour ce chantier, pour le début de l'année 2023. Dans quatorze mois... 

Finitions à accomplir

Ces finitions concernent les équipements de sécurité (glissières métalliques et rails béton) et la signalisation (peintures au sol, panneaux, portiques...). Pas de quoi attendre un an, mais la prudence se doit de demeurer dans ce dossier qui a déjà connu quelques aléas, climatiques et géotechniques (instabilité des talus) pour l'essentiel. Auxquels se sont ajoutés des retards de financement, de la part de l'Etat en particulier, qui s'acquitte de 53,84 % du montant des travaux, Région et Département se partageant le solde. Mais les entreprises ont, depuis 2020 notamment, mis les bouchées doubles, ce chantier ayant été d'ailleurs le premier à reprendre en France, à la sortie du premier confinement en mai 2020. 

 

 

 

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • Publicités limitées
C.C.
Voir les commentaires
L'immobilier à Quins

139000 €

Commune de Quins à 9 kms de Baraqueville, maison de pierres de type 3/4 ave[...]

135000 €

Joliment placée à proximité de toutes les commodités et du centre-ville. [...]

364500 €

Laissez-moi vous présenter cette magnifique propriété de 175m² avec sa gran[...]

Toutes les annonces immobilières de Quins
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?