Decazeville : jour de derby à Figeac en rugby

Abonnés
  • La solidarité decazevilloise sera mise  à l’épreuve de Figeac aujourd’hui.
    La solidarité decazevilloise sera mise à l’épreuve de Figeac aujourd’hui. JLB
Publié le

Le stade du Calvaire, dès 16 heures à Figeac, sera le théâtre d’un duel GSF - SCD attendu par beaucoup.

Il y a des dates qui sont à noter dans son agenda, des dates que l’on retient quand il s’agit de jouer ou bien d’assister à un derby. Ce dimanche 3 octobre 2021, en fait assurément partie depuis la sortie du calendrier de la poule 14 de Fédérale 3 dans lequel le Sporting Club Decazevillois va devoir affronter le Groupement Sportif Figeacois, sur son terrain.

Disserter sur cette rencontre, c’est comme raconter les vingt dernières saisons de Decazeville et de Figeac, tant les deux clubs distants d’une trentaine de kilomètres ont eu à en découdre tantôt en Fédérale 2, tantôt au niveau dans lequel ils sont opposés aujourd’hui. Qui sont les meilleurs, qui a fait le meilleur recrutement, quels joueurs ont fait la navette dans un sens ou dans l’autre à l’intersaison ? Autant de questions qui alimentent les discussions depuis tout ce temps qui de Camille-Guibert ou du stade du Calvaire font le plein, un dimanche de joutes entre Aveyronnais et Lotois.

Un match à part

Aujourd’hui, cela n’y échappera pas, il va y avoir du monde à Figeac, des supporters, des anciens joueurs, des curieux et parmi tout ce petit monde, beaucoup vont se saluer, se chambrer et oublier les bonnes manières, le temps d’une partie seulement. Cela reste bien sûr du sport, un sport qui cristallise les passions alors que l’économie locale subit des marées contraires et qui permet d’oublier l’espace d’une heure et vingt minutes, les vicissitudes de la vie. Sportivement, il faut bien reconnaître que ce match arrive trop tôt dans la saison, comme il y a deux ans quand le GSF s’imposait dans les derniers instants, 22-21. Lors d’une rencontre que le Sporting croyait avoir gagnée à quelques minutes de la fin. Trop tôt car le championnat reprend, les joueurs manquent encore de rythme ; même si, c’est certain, de l’engagement, il va y en avoir. Jouer ce match lors de la deuxième journée enlève quelque peu le piment en se penchant sur le classement où rien n’est encore dessiné alors que ces deux formations sont annoncées, avec Riom et Nontron, comme les favorites de cette poule.

Antony Julian : "Les gens en demandent trop"

D’ailleurs, Figeac a débuté sur le terrain de Riom son championnat en chutant 33-11 alors que dans le même temps, Decazeville se défaisait péniblement de Saint-Cernin 29-23.

Une première journée contrastée pour ces deux formations sur lesquelles leurs supporters attendent beaucoup. "Les gens en demandent trop, affirme Anthony Julian, l’entraîneur decazevillois. Je comprends le public qui rage dimanche mais il faut savoir que les joueurs n’ont joué aucun match de compétition depuis très longtemps. Il faut nous laisser du temps !" Et de reprendre sur l’adversaire du jour : "Le GSF a une équipe intéressante qui ne perdait que 14 à 11 à une demi-heure de la fin à Riom. On sait à quoi s’attendre, on sait que ça sera dur, on sait que tout peut se jouer dans les dernières minutes. "

Gommer les quelques problèmes de communication

Fidèle à lui-même, Julian ne va pas s’étendre plus sur son rival lotois. Ce qui le préoccupe principalement reste le jeu déployé par son XV. Il sait, après avoir notamment regardé à plusieurs reprises les images vidéo du match face à Saint-Cernin, dans quels domaines le Sporting doit faire des efforts, et là où il a été performant, comme en touche par exemple.

Avant de voir s’appliquer le jeu total que le technicien prône tant, il va falloir attendre quelques matches. Et aujourd’hui, le Sporting va devoir s’employer à gommer les quelques problèmes de communication dans ses lignes, s’il entend faire un résultat à Figeac.

Les deux équipes

-> Le XV de Decazeville : Larivière – Verdié, Pisano, Salles, Sigal – Accorsi (o), Fernandez (m) – Lozano, Lajarrige, Rouquette – Fiches (cap.), Foulquier – A. Falgayrat, Nigou, T. Falgayrat. Remplaçants : Fraysse, Pons, Besombes, Lavernhes, R. Vidal, J. Monbroussous, J. Vidal.-> Le XV de Figeac : Aguemoune – Larroze-Chicot, Castagné (cap.), Pardina, Deforge – Lacoste (o), Martinez (m) – Cayrel, Loumingou, Lafragette – Bessolles, Cavalerie – Gassana, Iboudghacène, Ernest. Remplaçants : Lovato, Jean, Loubière, Jammes, Lacan, Hugonnenc, Aubanell.
Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • Publicités limitées
philippe cauffet
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?