Decazeville : un gros effort d’adaptation pour les bénévoles du Secours populaire

Abonnés
  • Lors de la présentationdes bilans pour 2020.
    Lors de la présentationdes bilans pour 2020.
Publié le

La crise sanitaire et ses conséquences économiques ont compliqué la vie de l’association.

L’Assemblée générale du comité du SPF de Decazeville s’est tenue en présence d’élus du Bassin, du secrétaire fédéral Philippe Debar que le comité remercie pour son accompagnement et sa disponibilité, et de tous les bénévoles.

La secrétaire générale Patricia Garric a fait état de l‘année 2020 particulièrement difficile, vécue par tous en raison de la pandémie et de la nécessité pour tous les bénévoles de s’adapter et de se réorganiser pour continuer à servir les personnes en difficulté. Les distributions alimentaires ont été maintenues et les urgences ont été assurées pendant les confinements successifs, en lien avec les assistantes sociales du secteur.

1 180 colis distribués

Mais les permanences ont dû fermer, les activités réduites, la Journée des oubliés des vacances du mois d’août annulée. Toutefois, a eu lieu une "Journée bonheur", en juillet, qui a emmené 34 personnes en croisière sur le bateau l’Olt et permis de passer une journée ensoleillée à la piscine. Les aides diverses ont été allouées, toujours sur présentation de justificatifs et/ou de fiche de liaison des AS. Les aides au maintien dans le logement (équipement, aide au loyer) ont augmenté, tout comme l’aide au carburant. Il a été distribué 1 180 colis alimentaires et 178 bons d’achat (en 2019 : 905 colis et 128 bons). Il est rappelé que toute aide du Comité est soumise à une participation modique de la personne aidée. Une information a été apportée relative aux aides internationales.

Le bilan financier du comité fait apparaître un résultat négatif (-2 993 €). Les fermetures des permanences ont grevé la trésorerie, donateurs peu sollicités. Néanmoins, de grandes entreprises ont versé des dons au SPF national et la FD en a rétrocédé à Decazeville, exclusivement destinés à la solidarité générale. L’État, la Région Occitanie, le conseil départemental et les communes du Bassin ont également versé des subventions ou fourni des produits frais, les lycées du Bassin ont cédé les aliments fragiles en stock lors de leur fermeture. Le comité s’est tourné vers les producteurs locaux et a transmis les justificatifs des achats concernés aux financeurs en toute transparence.

Philippe Debar considère que ce résultat négatif est à relativiser compte tenu des circonstances.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • Publicités limitées
GDM
Voir les commentaires
L'immobilier à Decazeville

19000 €

Decazeville, proche du centre, venez découvrir ce terrain sur les hauteurs [...]

56500 €

Appartement de type T3 en très bon état, situé au rez de jardin d'une petit[...]

21000 €

Decazeville : Terrain constructible de 2189 m² quasi plat avec chemin d'acc[...]

Toutes les annonces immobilières de Decazeville
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?