Basket-ball : Iann Bensaada (Rodez), compétiteur dans l’âme

Abonnés
  • Le profil de l’ailier Iann Bensaada a séduit Matija Sagadin, l’entraîneur ruthénois.
    Le profil de l’ailier Iann Bensaada a séduit Matija Sagadin, l’entraîneur ruthénois. Jean-Louis Bories
Publié le , mis à jour

Arrivé en Aveyron au mois d’août, le basketteur alsacien a déjà bien pris ses marques. Aux côtés de ses nouveaux coéquipiers, il espère pouvoir enfin voir l’équipe du Rodez basket Aveyron (RBA) remonter en Nationale.

"Je n’avais pas prévu de partir aussi loin ", sourit Iann Bensaada. Le basketteur qui soufflera sa 29e bougie dans un mois n’avait jamais joué très loin de son Colmar natal. Mais à la fin de la saison dernière, il a eu envie de " se lancer un nouveau défi et d’aller chercher plus de temps de jeu ". L’Alsacien écrit une annonce sur le site basketinforum.com pour trouver un nouveau club et mettre au placard le maillot de Kaysersberg qu’il a porté pendant six ans et où il a joué en Nationale 1. "Je cherchais un club de Nationale 2 ou de Nationale 3, mais les structures préféraient des joueurs plus jeunes", se souvient-il. Bensaada est alors contacté par Matija Sagadin, l’entraîneur du Rodez basket Aveyron (RBA) qui évolue en Prénationale.

Partager l’expérience

Après un premier voyage à Rodez pour rencontrer les joueurs de l’équipe, le basketteur a bien accroché. " Le projet m’a plu : on vise la montée en Nationale 3. Et on a vraiment une équipe taillée pour jouer à un plus haut niveau que maintenant ", assure le jeune homme. Il faut dire que le RBA fait un début de saison sans faute : quatre victoires en autant de matches, avec de gros écarts de score. " Rodez aurait déjà dû monter lors des deux précédentes saisons. " Et Bensaada compte partager l’expérience qu’il a acquise lors de ses 25 années de pratique et ses saisons en Nationale 1, 2 et 3 pour faire progresser le collectif. Même s’il avoue : "Je ne suis jamais satisfait de mes matches. Je peux toujours faire mieux et éviter les erreurs bêtes."

Quand il parle de ses passions, le néo-Ruthénois se décrit comme un "très grand compétiteur". Et cela concerne autant le basket, avec son équipe et celle qu’il entraîne au club, que les jeux vidéo. Car Bensaada va profiter de son nouveau quotidien pour se lancer dans le streaming et ainsi partager sa passion. "L’e-sport est de plus en plus reconnu, ça avance", se réjouit-il.

Mais avant ça, le basketteur va devoir mettre sa compétitivité sur le parquet samedi 20 novembre, pour rejouer le match face à Albi, annulé à la suite d’une réclamation des Tarnais. Pas de souci pour Bensaada, qui se sent bien dans ses baskets avec sa nouvelle équipe. "Matija me fait confiance sur le terrain, c’est très agréable. Je revis depuis que je suis ici."

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • Publicités limitées
Margot Pougenq
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

284 €

Studio entièrement refait à neuf, idéal étudiant proche Lycée Monteil et IU[...]

244000 €

A vendre coeur de ville de Rodez, dans un quartier proche de toutes les com[...]

370 €

Rodez, à proximité immédiate du centre-ville et à 5 minutes de l'IUT et de [...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?