Millau : positif à la cocaïne, un jeune dérape sur une plaque de verglas et cause un accident

  • - Illustration CP
Publié le

Un jeune homme de 21 ans a été condamné à une peine de 60 jours-amendes pour avoir provoqué un accident en début d'année.

Le prévenu âgé de 21 ans a comparu devant le tribunal correction de Millau pour avoir provoqué un accident de la route, le 19 janvier 2021, sur les hauteurs de Saint-Germain, après avoir perdu le contrôle de son véhicule. Mais aussi pour avoir pris le volant sous l’emprise de produits stupéfiants, après avoir été contrôlé positif au cannabis et à la cocaïne.

Le jeune homme était poursuivi pour avoir, par maladresse, imprudence, inattention ou négligence entraîné involontairement une capacité temporaire de travail d’une durée inférieure à trois mois à l’encontre de la passagère d’un camping-car, qui, avec son mari, se sont constitués partie civile.

À la barre, le jeune conducteur a expliqué au tribunal que ce jour-là, il avait décidé d’aller faire changer la batterie défaillante de sa voiture. Alors qu’il circulait en direction du centre-ville, les deux camping-caristes, eux, remontaient vers Saint-Germain. C’est là que "j’ai perdu le contrôle de ma voiture. Elle a glissé sur une plaque de verglas à la sortie d’un virage."

Son véhicule a alors d’abord percuté le terre-plein central puis, le camping-car. Les constations d’usage établiront, comme l’a rappelé la présidente du tribunal, que le prévenu roulait avec "des pneus lisses."

Condamné à 60 jours-amendes à 10 €

S’il a reconnu les faits, en revanche, concernant la prise de produits illicites, il s’est présenté comme un consommateur occasionnel justifiant que sa consommation datait de la veille de l’accident. Et ne plus prendre aucune drogue depuis l’accident. En 2017, il avait été condamné à de la prison ferme pour détention de stupéfiants.

"Faire usage des produits stupéfiants, je vous le rappelle Monsieur, c’est interdit par la loi. Mais en plus, nous savons aussi que les effets psychoactifs ne se manifestent pas dans l’immédiateté mais justement au bout d’une durée certaine et annihilent les réflexes, a rappelé le procureur de la République. Certes, il y avait des conditions de circulation difficiles mais le 19 janvier, toutes les voitures qui ont emprunté la même route que vous, n’ont pas eu un accident ?". Il a requis à son encontre une peine de 180 jours-amendes à 6 €.

"Il ne conteste pas les faits. Mon client a évolué. Certes, il a eu des bévues dans son passé mais depuis il a changé, a plaidé son avocate. Il travaille, il ne démérite pas, et il s’est présenté devant vous aujourd’hui. Je pense qu’on peut lui proposer un accompagnement dans sa reprise." La présidente du tribunal a décidé de condamner le prévenu à 60 jours-amendes à 10 €. Concernant le préjudice matériel, il est condamné à verser 200 € et 300 € au titre du préjudice moral.

 

Jennifer Franco
Voir les commentaires
L'immobilier à Millau

330 €

N782 - A louer studio entièrement meublé situé au 1er étage avec ascenseur [...]

62 €

GARAGE FERME au coeur de Millau - A LOUER , au cœur de Millau, sur l'Avenue[...]

440 €

N516 - A louer appartement T3 situé en entresol boulevard de la Capelle.Il [...]

Toutes les annonces immobilières de Millau
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (1)
Anonyme13114 Il y a 1 mois Le 04/12/2021 à 11:46

Compte tenu du verdict on devine le "profil" du mais en cause.