Seeed, une application pour smartphone qui permet d'échanger ou de vendre les récoltes de son jardin

  • Une application originale.
    Une application originale. Capture -
Publié le

Vous appréciez les pommiers de votre jardin qui se montrent généreux en fruits, mais vous ne seriez pas contre varier les plaisirs en croquant aussi dans les poires de la récolte de votre voisin. Et si vous procédiez à du troc ? Un projet qui pourrait devenir réalité si l'application Seeed réussit sa campagne de financement participatif.

Vous avez la main verte, mais vous ne disposez pas d'assez de place dans votre potager pour cultiver toutes les variétés que vous aimeriez cuisiner. Ou vous, qui vivez en appartement et devez vous satisfaire de l'espace d'un balcon pour faire pousser seulement quelques plants de tomates. Et puis, il y a aussi vous autres qui ne savez plus quoi faire de vos récoltes de pommes, de poires, de salades...

 

 

Pourquoi n'échangeriez-vous pas vos propres productions ? L'application Seeed se rêve en réseau social du jardin, mettant en contact des cultivateurs afin qu'ils procèdent à du troc. Les membres peuvent aussi choisir de vendre leur récolte personnelle. Le projet ambitionne de réduire le gaspillage alimentaire en proposant une autre façon de ne pas jeter le reste d'une cueillette prolifique. Il suffit de s'inscrire pour que les utilisateurs puissent identifier les jardins les plus proches de chez eux, en fonction d'une distance prédéfinie. Résultat, on peut savoir concrètement quels produits sont disponibles.

 

 Vous allez pouvoir échanger les récoltes de votre jardin avec l'application Seeed.
Vous allez pouvoir échanger les récoltes de votre jardin avec l'application Seeed. Courtesy of Seeed

Du côté des jardiniers, chacun peut proposer à l'échange ou à la vente les fruits et légumes de leur choix. Les membres peuvent ensuite échanger par messages afin de se mettre d'accord au sujet d'une future transaction.

Une campagne de financement

Afin de concrétiser le projet Seeed, dont l'application est déjà mise au point, une campagne de crowdfunding est en cours sur KissKissBankabank. Un budget de départ de 5.000 euros est nécessaire pour lancer l'app et poursuivre son développement sans avoir à insérer de la publicité

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?