Decazeville : Arnaud Segond se souvient du cinéaste décédé Guy Cavagnac

Abonnés
  • Guy Cavagnac lors de sa soirée hommage à la Strada en 2011.
    Guy Cavagnac lors de sa soirée hommage à la Strada en 2011. Photo DDM SF.
Publié le

Le décès de Guy Cavagnac à Paris a touché de nombreuses personnes en Aveyron et ailleurs. Dans le Bassin, Arnaud Segond, directeur de la Strada, a eu une pensée émue pour ce cinéaste, écrivain et producteur qui s’était beaucoup impliqué pour rendre la culture et le cinéma accessible au plus grand nombre.

Arnaud Segond se souvient : "C’est grâce à Guy Cavagnac que Henry et Geneviève Agel ont découvert l’Aveyron. Il leur prêtait une maison à Salles-Courbatiès et ce couple s’est finalement installé à Decazeville. Ce fut un bonheur pour moi de côtoyer ces personnages, affichant des connaissances cinématographiques hors normes et des valeurs humaines tout aussi inestimables. C’est Henry Agel qui a fondé le Ciné-club à Decazeville. Puis Guy Cavagnac lui a succédé. À chaque séance, Guy présentait le film avec beaucoup d’a propos. Il pouvait aller loin dans l’analyse des longs-métrages mais savait aussi s’adapter au public et faire vibrer la fibre émotionnelle de son auditoire. Beaucoup de spectateurs me confiaient qu’ils passaient avec Guy des soirées agréables sur le plan humain et enrichissant au niveau cinématographique".

Arnaud Segond, directeur de La Strada, devant l’entrée de la salle Guy-Cavagnac.
Arnaud Segond, directeur de La Strada, devant l’entrée de la salle Guy-Cavagnac.

À la strada avec ses petits-enfants

En 2007, pour le lancement du Ciné-club à la Strada, cinéma flambant neuf, Guy Cavagnac avait concocté une soirée exceptionnelle incluant la diffusion du film "Une partie de campagne" de Jean Renoir, du court-métrage "Direction d’acteurs", la dédicace de son livre "Une partie de campagne, Eli Lotar : photographies du tournage", avec une expo. Guy écrivait les éditoriaux de chaque saison du Ciné-club. En 2011, la Strada avait tenu à rendre hommage à Guy Cavagnac (photo ci-dessus), une salle porte son nom. Deux films majeurs du cinéma, "La Campagne de Cicéron" qu’il a produit, et "Le Soldat Laforêt" qu’il a réalisé, ont été diffusés sur les écrans decazevillois. Pour l’occasion, le cinéaste aveyronnais (né à Paris) fêtait ses 50 ans de carrière. Il s’était plu à évoquer la période où il était l’assistant de Jean Renoir.

Rémy Romain a succédé à Guy Cavagnac au Ciné-club en 2016. "Il y a quelque temps, Guy était venu voir un film à la Strada avec ses enfants et petits-enfants sans savoir que c’était notre dernière rencontre", confie Arnaud Segond.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • Publicités limitées
D. L.
Voir les commentaires
L'immobilier à Decazeville

120000 €

L'agence Maja a le plaisir de vous proposer cette propriété de plain-pied à[...]

23000 €

SOUS OFFRE - DECAZEVILLE - Cette maison en pierres d'environ 74 m² est à ré[...]

39800 €

Maison individuelle comprenant 2 logements de type 2 : un entièrement refai[...]

Toutes les annonces immobilières de Decazeville
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?