Aveyron : un ambitieux projet de complexe aquatique et de bien-être sur le Lévézou

  • Salles-Curan accueillera le futur centre aquatique intercommunal.
    Salles-Curan accueillera le futur centre aquatique intercommunal. M.L.
Publié le , mis à jour

Le marché public vient d’être lancé. Le centre aquatique qui sera construit à Salles-Curan pourrait ouvrir en 2025.

C’est un projet d’envergure pour le Sud-Aveyron. Celui de la construction d’un centre aquatique et de bien-être communal sur la commune de Salles-Curan.

Un marché public vient d’être lancé en ce début janvier 2022, qui confirme le lancement de la phase opérationnelle du futur équipement, qui, dans le département, viendra compléter ceux de Millau, Saint-Affrique, Rodez ou encore Villefranche-de-Rouergue.

Répondre à un besoin

"Le projet se concrétise pour la partie études en 2022", indique-t-on du côté de la communauté de communes de Lévézou-Pareloup, porteuse du projet. Initié sous la mandature précédente, le dossier ne date pas d’aujourd’hui et remonte déjà à 2014.

Il répond à un besoin d’un territoire, notamment pour le public scolaire, qui est pour le moment obligé de se déplacer jusqu’à Millau ou Rodez, à plus de trente minutes de route.

Comme détaillé dans le bulletin d’information intercommunal, le projet, redéfini en 2021, prévoit de conserver le stade à son emplacement actuel. Par ailleurs, la communauté de communes vient d’acquérir la parcelle au nord du stade et les études nécessaires ont été réalisées pour l’implantation du centre aquatique.

Le marché public fait état d’une emprise foncière de 8 658 m2 sur laquelle le centre aquatique aura 2 145 m2 de surfaces couvertes et 4 300 m2 en extérieur.

"Le Copil (Comité de pilotage), composé de dix élus, s’est réuni à sept reprises depuis le début de l’opération. Le préprogramme et le cahier des charges ont été validés", explique-t-on du côté de la communauté de communes.

"Des visites et des échanges avec plusieurs collectivités ayant des équipements du même type à l’image de Saint-Mathieu-de-Tréviers (Hérault), d’Objat (Corrèze) et Saint-Brès (Hérault) ont été effectuées."

Ouverture en 2025

Si le démarrage des travaux n’est pas prévu avant 2023, le centre aquatique pourrait ouvrir en 2025. Un bassin de nage à fond mobile de 25 m est prévu pour à la fois permettre l’apprentissage de la natation et la réalisation de différentes activités aquatiques (sportives, gymnastique, bébés nageurs) et les thérapies de l’eau.

Un espace bien-être est aussi prévu avec un bassin balnéo, un sauna, un hammam, un spa, une grotte de sel, et une zone de repos relaxation.

Par ailleurs, les élus ont aussi fait le choix de s’inscrire dans une démarche Bâtiment durable Occitanie, " innovante pour un tel équipement, dont l’objectif est de penser le bâtiment pour limiter tous les coûts de fonctionnement dans l’avenir. "

Côté coût, le budget estimé est de 7,3 millions d’euros hors TVA, soit plus de 8 millions d’euros TTC. Pour ce qui est du calendrier, après le lancement du marché public, les candidats seront retenus pour une mise en route du chantier en 2023.

Un objectif de 60 000 entrées par an

Le Lévézou, jusqu’ici dépourvu de ce type d’équipement aura donc dans un futur proche son centre aquatique. C’est le site du Pré-Bibal, à Salles-Curan, où se trouve actuellement le terrain de football, qui a été retenu.

En 2021, la communauté de communes affichait déjà comme ambition une base de fonctionnement de cinquante semaines (avec seulement deux semaines de fermeture par an pour l’entretien technique) et une fréquentation tout aussi ambitieuse de l’ordre de 60 000 passages par an.

Jennifer Franco
Voir les commentaires
L'immobilier à Salles-Curan

197000 €

J’ai visité ce bien pour vous, qui est loti dans un hameau entre Salles-Cur[...]

Toutes les annonces immobilières de Salles-Curan
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (2)
caussi12 Il y a 4 mois Le 24/01/2022 à 07:54

Saint Jean de Luz, Arcachon, Quiberon, La grande Motte n'ont qu'a bien se tenir, la prochaine destination à la mode pour la Thalasso c'est SALLES CURAN !

Anonyme13114 Il y a 4 mois Le 23/01/2022 à 15:03

Projet surréaliste qui va coûter une fortune aux contribuables. Ce secteur est en déclin démographique et plutôt que d'encourager la reprise des commerces les élus se lancent dans une aventure publique disproportionnée.
Pourquoi pas un héliport, une autoroute ou un stade de 10 000 places tant qu'on y est?