Rugby : un ancien international à la défense de la formation, samedi dernier à Decazeville

Abonnés
  • La soirée, animée par Jean-Baptiste Esculié, a été organisée par Promoval, le club entreprise du Sporting.
    La soirée, animée par Jean-Baptiste Esculié, a été organisée par Promoval, le club entreprise du Sporting. Centre Presse Aveyron - Philippe Cauffet
Publié le

L’ancien international Thomas Lièvremont était à Decazeville, samedi 22 janvier, pour une conférence au cours de laquelle il a évoqué de nombreux thèmes liés à l’actualité du rugby. 

Cela devait être le lancement d’un sacré dimanche de derby entre Decazeville et Figeac en Fédérale 3. Malheureusement, la suspension du terrain aura eu raison de ce fameux derby, prévu dimanche 23 janvier, qui en outre n’aura pas lieu cette saison en raison d’une absence de date de repli. Heureusement Promoval, le club entreprise du Sporting club decazevillois a eu la bonne idée de maintenir pour ses partenaires une soirée autour du rugby professionnel et amateur, samedi soir.

Un événement avec la présence de Thomas Lièvremont, ancien joueur de Perpignan, Biarritz et Dax, aujourd’hui consultant à Canal Plus, et de Jean-Baptiste Esculié, journaliste rugby à Canal Plus, originaire de Decazeville.

Importance de la formation

Trente-sept fois capé en équipe de France, champion de France avec le Biarritz Olympique, finaliste de la Coupe d’Europe, Lièvremont est revenu durant plus d’une heure sur sa carrière, son après-carrière et son engagement bénévole auprès des jeunes. En maître de cérémonie, Jean-Baptiste Esculié a mis sa casquette de journaliste en interrogeant l’ancien joueur au discours très proche du rugby amateur.

Pour Thomas Lièvremont, le rugby n’est pas une question d’argent. Même s’il avoue avoir gagné sa vie, « j’ai toujours privilégié l’aspect humain. Cela peut paraître surfait de dire cela mais c’est ma conception du rugby et je peux dire, aujourd’hui, que je ne regrette pas mes choix. »

Des choix qui l’ont mené sur une carrière relativement complète, avec bien sûr des hauts et des bas, mais toujours jalonnée de rencontres, « d’histoire d’hommes » comme il le souligne souvent. Et comme l’ancien international a connu le rugby amateur et qu’il a été le premier joueur à signer un contrat professionnel, il attache beaucoup d’importance à la formation des jeunes et à leur avenir après le rugby.

« J’ai fait des études et même durant ma carrière j’ai continué à me former. Avant, le rugby formait des hommes, plus tard avec le professionnalisme, il ne formait que des rugbymen. La Ligue a bien mis des choses en place pour pallier cela, mais je trouve encore que les jeunes joueurs ne sont pas suffisamment armés pour leur après-carrière. »

Engagé auprès des jeunes 

Au-delà des questions de Jean-Baptiste Esculié, les entrepreneurs et partenaires de Promoval en ont profité pour interroger Lièvremont sur l’aspect sportif et sur l’aspect managérial, en relation avec son expérience d’entraîneur à Bayonne, Dax, de l’équipe de France de – de 20 ans ou encore celle de sélectionneur de la Roumanie.

Bien sûr, comment ne pas évoquer les stars actuelles du rugby français que Thomas Lièvremont a coaché chez les jeunes ? Le quadragénaire n’est pas avare d’éloges pour les Dupont, NTamack, Jelonch… « C’est une génération formidable pour le rugby français. Au-delà de leur talent, ce sont de jeunes joueurs qui font preuve d’une grande humilité. Je peux vous dire, pour les avoir côtoyés, qu’ils sont très simples et n’aspirent qu’à une chose : jouer au rugby. »

L’ancien capitaine biarrot commente aujourd’hui la ProD2 pour Canal Plus, en duo avec Philippe Groussard, d’origine figeacoise et donne de son temps bénévolement aux Espoirs du club d’Anglet, où un de ses fils évolue. Cette belle soirée, même sous condition sanitaire, a lancé le trentième anniversaire du club entreprise du SCD.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • Publicités limitées
Philippe Cauffet
Voir les commentaires
L'immobilier à Decazeville

188000 €

A VENDRE-immeuble de rapport comprenant bel appartement de 96 m2 situé en r[...]

181200 €

SOUS OFFRE - DECAZEVILLE - Superbe maison de 200 m² environ ayant bénéficié[...]

64000 €

Decazeville Proximité centre-ville, maison de ville en pierre sur 2 niveaux[...]

Toutes les annonces immobilières de Decazeville
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?