Villefranche-de-Rouergue : un soutien sans faille au village malien de Forgho

Abonnés
  • Membres du bureau et adhérents réunis pour l’AG.
    Membres du bureau et adhérents réunis pour l’AG. FEG
Publié le

L’association de soutien au village de Forgho (ASVF), dans le nord du Mali, a tenu son assemblée générale annuelle fin avril à la Maison des Sociétés et proposé ce même jour une expo-vente d’artisanat malien.

Dans son mot d’accueil, la présidente, Marie-José Segonds-Mennelet, a exprimé son plaisir de ces retrouvailles après ces temps d’impossibles échanges et remercié tous les donateurs et mécènes qui ont permis de continuer à gérer une partie de l’essentiel et de faire face aux imprévus.

Bilan moral

En France, aucune action n’a pu être réalisée en raison de l’impossibilité d’organiser des rassemblements, de disposer de salles… Cependant des ventes privées de tissus, karité, hibiscus, ainsi que quelques ventes d’artisanat en "petits comités" ont eu lieu.

Au Mali, Laurent Mennelet a dû annuler son voyage début janvier à cause des mesures de sanctions envers la junte malienne. Marie-José a réussi à passer trois semaines, en novembre 2021, à Bamako. Son retour s’est fait juste avant que Royal Air Maroc ne suspende ses vols vers la France où la pandémie avait repris.

Elle a pu séjourner à l’orphelinat et rencontrer les jeunes étudiants que l’ASVF parraine, voir leurs écoles et leurs responsables.

Six jeunes étudiants (pour la plupart des anciens de l’orphelinat) sont parrainés, auxquels s’ajoute une jeune femme en première année de l’école de sages-femmes de Gao qui exercera par la suite à Forgho.

À Forgho, l’association a pu remplacer deux pompes, envoyer des médicaments et du matériel médical, financer les frais relatifs au passage du DEF (cartes d’identité pour chaque enfant, transport, repas…), acheter des fournitures scolaires pour la rentrée 2021-2022 et l’école annexe de Kochekaraï et financer l’achat des pommes de terre de semence pour les jardins des femmes. Bilan financier

La trésorière de l’association, Édith Lagarrigue, a présenté les comptes de l’exercice écoulé.

Les recettes de l’année écoulée viennent majoritairement des parrainages, des dons, des adhésions et des ventes d’artisanat. Les dépenses sont essentiellement dédiées aux parrainages et au fonctionnement de l’école (rentrée scolaire, cantine, fournitures), d’achats divers (hibiscus, artisanat, semences) et du financement de deux pompes…

S’y ajoutent des frais de fonctionnement (banque, assurance, site web)

Solde légèrement positif

Après les questions, les bilans ont été adoptés à l’unanimité et le bureau réélu. Au final, une année qui s’est avérée positive.

Prochain rendez-vous en août pour une expo-vente d’artisanat en août, à la Capelle-Bleys, dans le cadre des expositions de l’Aiguille Magique (patchwork).

Informations : www.asvf.forgho.com

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • Publicités limitées
Francine Erb Gomes
Voir les commentaires
L'immobilier à Villefranche-De-Rouergue

132500 €

Immeuble de rapport entièrement rénové comportant 4 x T1bis d'une surface [...]

295000 €

[SPECIAL INVESTISSEURS] Cet immeuble de rapport est situé au coeur de Laba[...]

299000 €

A 1Omn de VILLEFRANCHE de ROUERGUE, Rare pour Amoureux de la nature, Belle [...]

Toutes les annonces immobilières de Villefranche-De-Rouergue
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?