Football : Comtal en festival !

Abonnés
  • La joie de l’équipe de Comtal samedi soir, avant une nuit qui s’annonçait longue.
    La joie de l’équipe de Comtal samedi soir, avant une nuit qui s’annonçait longue. CPA - M.N.
Publié le

Les hommes de l’entente Sébazac-Lioujas ont validé l’accession en R2, ce samedi 14 mai au soir, en battant Fenouillet (3e).

La foule des grands soirs, un kop bruyant, des chants de victoire et des fumigènes, c’était soir de fête à Sébazac, samedi soir, pour la réception de Fenouillet. Une victoire suffisait aux joueurs de l’entraîneur Guillaume Laneau pour valider mathématiquement l’accession en R2.

Ce fut fait avec brio à l’issue d’un match abouti lors duquel le coach a dû enfiler les gants faute de gardien disponible. "Si on m’avait dit que je devrais mettre les gants pour le match de la montée, je ne l’aurai pas cru. Mes trois gardiens étaient indisponibles. Nous avons fait une très bonne saison en terminant meilleur attaque et meilleure défense, c’est mérité. En plus, nous finissons sur un bon match à la maison, c’est vraiment super", a réagi l’ancien milieu de terrain de Rodez époque National notamment. Au coup de sifflet final, les larmes étaient difficiles à retenir pour beaucoup.

"Une profonde satisfaction"

Les Aveyronnais s’étaient mis dans de bonnes conditions en menant rapidement au score par Jason à la réception d’un centre en retrait de Durand. Les joueurs de Laneau ne parvenaient pas à faire le break. Finalement, Fenouillet est venu cueillir à froid les nombreux supporters présents en jouant un coup franc rapidement pour surprendre la défense locale. Tout était à refaire. Le capitaine Aubert et ses coéquipiers se sont remis à l’endroit avant la pause par Jason, encore une fois servi par Durand. Le maître à jouer de la nouvelle entente n’en avait pas assez. Un corner de Rigal plus tard et il récidivait de la tête. Cette fois, le break était fait. Au retour des vestiaires, les visiteurs étaient très vite réduits à dix après l’expulsion de Garraud. En fin de rencontre, Rigal puis Guilhaumon ont offert plus d’ampleur au succès des leurs. L’émotion a gagné le président Marc Guitard lorsque l’arbitre a libéré les Caussenards.

"C’est une très profonde satisfaction. Nous travaillons bien depuis des années, cette montée vient récompenser tout ça. D’autant que nous venons de fusionner avec Lioujas et cela marche très bien. Je remercie Guillaume (Laneau), tout le groupe, les dirigeants. C’est un travail de tous les week-ends. La soirée ne fait que commencer", a-t-il réagi ému.

La haie d’honneur pouvait se former sous les fumigènes et les chants des supporters pour accueillir leurs nouveaux héros. Une nouvelle marche attend le président Guitard et son groupe en R2 la saison prochaine. Avant cela, la fête promettait d’être folle autour de Sébazac.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • Publicités limitées
Mickaël Nicolas
Voir les commentaires
L'immobilier à Sébazac-Concourès

382 €

SEBAZAC : Dans petit collectif T1 bis lumineux comprenant un séjour avec un[...]

345000 €

Sebazac Concourès, jolie maison familiale Type 4 contemporaine d'environ 13[...]

110000 €

A vendre SEBAZAC, T3 rénové au 2nd et dernier étage d'une petite copropri[...]

Toutes les annonces immobilières de Sébazac-Concourès
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?