Retraites à 65 ans : à quoi peut-on s'attendre ?

  • Sous réserve que le texte de loi qui porterait ce changement soit adopté d'ici à la fin de l'année, la première génération concernée par ce recul pourrait être celle née en 1961.
    Sous réserve que le texte de loi qui porterait ce changement soit adopté d'ici à la fin de l'année, la première génération concernée par ce recul pourrait être celle née en 1961. Repro CPA
Publié le

L’âge légal de départ à la retraite devrait passer progressivement de 62 à 64, voire 65 ans. Devrez-vous retarder votre départ de quelques mois ou plusieurs années ?

 

Lors du débat d’entre-deux-tours Emmanuel Macron, candidat à sa succession, a précisé ses intentions concernant le recul de l’âge de départ à la retraite: "Il y aura d’abord une concertation et une négociation. L’objectif est de pouvoir monter les pensions à 1100 € pour une pension complète minimale, de pouvoir prendre en compte à la fois les carrières longues et la pénibilité, mais l’objectif, pour pouvoir financer tout cela et aussi notre modèle social, c’est de décaler de 4 mois par an l’âge légal. Et donc on va passer de 62 ans à 62 ans plus 4 mois, plus 8 mois etc., ce qui veut dire 64 ans en 2028 et en 2031 65 ans."

Lancer la réforme dés l'automne 2022

Après une phase de concertation avec les partenaires sociaux, le Président souhaite lancer sa réforme dès l’automne 2022. S’il s’était prononcé initialement pour un report de l’âge légal à 65 ans, il a assoupli son discours dans l’entre-deux-tours pour tenir compte des angoisses exprimées par les Français et propose une "clause de revoyure" en 2027-2028 pour voir s’il faut poursuivre pour atteindre l’âge légal de 65 ans "à l’horizon 2031".

Soit, pour la génération 1961, l’âge légal de la retraite serait 62 ans et 4 mois, ce qui entraîne un départ en 2023 ou au premier trimestre 2024 selon le mois de naissance? 

"En l’absence de texte, nous ne pouvons faire que des projections, commente Bruno Chrétien, président de l’Institut de la Protection Sociale (IPS). Mais l’expérience des précédentes réformes nous enseigne que la règle s’applique généralement par année de naissance". Concrètement, si la réforme s’applique dès 2023, les personnes qui auraient pu prétendre à un départ à 62 ans sont celles qui sont nées en 1961. Or, en 2023, il leur faudra justifier de 62 ans et 4 mois. Ce qui sera le cas de tous ceux qui sont nés jusqu’en août 1961. Ceux-là pourraient partir en décembre 2023, à 62 ans et 4 mois. En revanche, les natifs de septembre à décembre 1961 devraient attendre 2024 pour partir.

L’âge du taux plein automatique restera-t-il à 67 ans ?

Ce report progressif de l’âge de départ à la retraite entraînera-t-il le report de l’âge buttoir pour obtenir une retraite à taux plein, même sans avoir tous les trimestres requis, actuellement de 67 ans? Il semblerait que le Président de la République n’ait pas souhaité le modifier. L’âge de la retraite passerait progressivement à 64, voire 65 ans, mais l’âge de l’annulation automatique de la décote pour insuffisance de trimestres resterait fixé à 67 ans.

Le malus Agirc-Arrco sera-t-il maintenu ?

Pour inciter les salariés à reculer d'un an leur départ en retraite, une fois atteint leur taux plein, les partenaires sociaux ont mis en place depuis 2019, pour toutes les générations nées en 1955 ou après, un « coefficient temporaire de solidarité » sur la pension Agirc-Arrco. Il s'agit d'un « malus » de 10 % durant 3 ans, dans la limite des 67 ans du retraité (certains profils en sont toutefois exonérés). Demain, qu'adviendra-t-il de ce malus ?

Va-t-il persister tel quel pour les toutes premières générations concernées par ce recul de l'âge légal, diminuer au fil des générations ou encore disparaître de lui-même ? Bien qu'interrogé récemment sur ce point, le président de l'Agirc-Arrco n'a pas été en mesure de répondre précisément. Son sort devrait être déterminé par les partenaires sociaux.

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (2)
winnon Il y a 1 mois Le 27/05/2022 à 18:20

Le montant de la retraite perçue est le reflet du montant des cotisations. Arrêtez de nous saouler avec l'âge de départ à la retraite mais parlez plutôt du nombre d'annuité de cotisation qui permettra aux plus bas salaires de s'offrir la maison de retraite si ils y arrivent. Certains commencent à travailler à 17 ans, d'autres à 30 ans et plus. Alors l'âge de la retraite ........

filochard Il y a 1 mois Le 23/05/2022 à 12:05

Après 60 ans, souvent usés, Ils basculeront directement en maladie et au mieux au chômage