Sud-Aveyron : 430 ha détruits dans l'incendie de Comprégnac, la situation "sous contrôle"

  • "Sous contrôle", mais attention au vent.
    "Sous contrôle", mais attention au vent. Capture d'écran - FB - Sapeurs pompiers de Millau
Publié le

Ce dimanche 19 juin, pour le troisième jour, les sapeurs-pompiers de l'Aveyron renforcés par plusieurs départements du Sud de la France, sont toujours engagés sur l'incendie de Comprégnac. La situation serait "sous contrôle" mais sous étroite surveillance.
 

Alors que 150 sapeurs-pompiers sont toujours mobilisés sur l'incendie de Comprégnac ce dimanche 19 juin matin, après avoir lutté une deuxième nuit sur la commune de Comprégnac et plus au Nord sur Castelnau-Pégayrols, l'intervention est toujours en cours. Le feu n'est toujours pas tout à fait fixé à cette heure mais la situation évolue favorablement. Elle serait "sous contrôle", selon la Préfecture.

Le point à midi

Après le passage de l'avion de reconnaissance sur la zone sinistrée, le dernier point de situation fait état de 430 ha brûlés. Selon la préfecture de l'Aveyron, l'incendie serait "sous contrôle", mais "la situation demeure toutefois sous étroite surveillance en raison du vent qui souffle jusqu’à plus de 40 km/h aujourd’hui et pourrait ainsi réactiver des points chauds".

Le point à 11 h

Dans un communiqué de presse, la préfecture de l'Aveyron, fait un point de la situation à 11 h.

Le feu de forêt déclenché sur la commune de Comprégnac a désormais détruit près de 400 ha de forêt. Une reconnaissance aérienne est réalisée ce dimanche matin. La situation est sous contrôle grâce à d’importants moyens mobilisés sur place, la solidarité régionale et l’action sans relâche des sapeurs-pompiers pour lutter toute la nuit durant contre la propagation du feu.

Engagés pour le troisième jour

"La seule incertitude reste le vent. Aujourd'hui, il se renforce à nouveau. Il devrait souffler entre 60 et 70 km/h. En plus, c'est un vent de Sud-Est, ce qui n'est pas une bonne orientation pour nous par rapport à notre feu", explique ce dimanche matin le commandant William Buchet, le chef du centre de secours de Millau et du groupement Sud de l'Aveyron. Cela risque de continuer à handicaper le travail des secours qui entament leur troisième jour de lutte. 

"Un gros combat sur Navas"

Le feu a parcouru 380 ha. Et pour cause, samedi après-midi, la situation a de nouveau généré sur place alors que le feu avait été quasi fixé aux alentours de midi". Mais la chaleur et le vent soufflant de plus en plus fort ont rallumé des points chauds. Si bien qu'en milieu de journée, la situation est devenue critique sur le hameau de Navas. "Nous avons mené un gros combat sur Navas. Cela a été quasi héroïque".

230 hommes sur place

"Nous avons reçu dans la nuit des renforts de l'Hérault et des Bouches-du-Rhône." Actuellement, 230 soldats du feu sont mobilisés. "Le travail réalisé permet à la situation de progresser de manière favorable ce dimanche matin".

Dans les prochaines heures, "la priorité va être de procéder au noyage sur l'ensemble du périmètre du feu, sur les lisières droites, gauche et l'avant du feu. Toute la zone va rester sous étroite surveillance", indique le commandant Buchet. "Il va falloir rester vigilant sur le vent qui forcit".

Jennifer Franco
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?