Vivian Couderc (maire de Rieupeyroux) : "Le bourg n’est pas une cité-dortoir, il vit…"

Abonnés
  • Le maire Vivian Couderc devant le chantier de la Maison France services dont l’ouvertureest programmée en janvier. Le maire Vivian Couderc devant le chantier de la Maison France services dont l’ouvertureest programmée en janvier.
    Le maire Vivian Couderc devant le chantier de la Maison France services dont l’ouvertureest programmée en janvier. PaDS
  • La Maison France services accueillera également l’office de tourisme, l’intercommunalité et des permanences du conseil départemental.
    La Maison France services accueillera également l’office de tourisme, l’intercommunalité et des permanences du conseil départemental. Reproduction CPA
Publié le

Depuis mars 2020, et pour la première fois, Vivian Couderc est aux manettes de l’équipe municipale. Il peut néanmoins s’appuyer sur une solide expérience puisqu’il a été conseiller de Gilbert Alauzet (1995), adjoint de Jean-Pierre Belloc (2001) puis, à deux reprises, premier adjoint aux côtés de Michel Soulié (2008 et 2014). Il avait d’ailleurs été adoubé par ce dernier lors du précédent mandat, ce qui n’avait pas surpris grand monde.

Comment se porte la commune ?

Très bien. Nous avons, par exemple, un bon tissu commercial et entrepreneurial avec 900 emplois à la clé, pour un bourg de 2032 habitants. Beaucoup, d’ailleurs, comme la maison de retraite, l’ADMR, cherchent des salariés. Ensuite, nous sommes également autonomes sur le plan des services et pour ce qui est des associations, des scolaires, la richesse est là. Grâce à tout cela, surtout, le bourg n’est pas une cité-dortoir de Rodez ou de Villefranche-de-Rouergue, il vit…

Justement, quels sont les projets que vous menez afin de le faire vivre ?

Nous avons effectivement un projet phare qui nous tient à cœur car il est au centre du bourg. Comme dans beaucoup d’autres communes, le Trésor public a fermé ses portes, en 2021. En lieu et place du bâtiment, il a été décidé de créer une Maison France services et de pousser un peu plus loin dans les… services proposés. Donc, il y a bien évidemment ceux de l’État, mais nous avons décidé d’y installer l’office de tourisme Aveyron Ségala, aujourd’hui dans la rue de L’Hom, la communauté de communes Aveyron Bas Ségala Viaur et quelques permanences du conseil départemental. C’est un bel ensemble qui, forcément, fera venir du monde dans ce que l’on appelle "l’ancien" Rieupeyroux. Les travaux ont débuté en octobre et l’ouverture est programmée en janvier 2023. Le coût est de 1M€ et nous espérons avoir 65-70 % de subventions.

Vous évoquez "l’ancien" Rieupeyroux. Qu’en est-il du "nouveau" ?

La première chose importante à dire, c’est que les élus ne souhaitent pas les opposer. Il faut trouver un certain équilibre. Force est de constater que les commerces se sont développés sur la route de Rodez, et que les fermetures, notamment dans la rue de L’Hom, se sont succédé. Néanmoins, il existe un frémissement commercial, dans cette artère, avec le café qui a été repris et les arrivées d’un cabinet d’architecture et d’une agence immobilière. Sans oublier l’aménagement du haut de la rue, commencé lors du précédent mandat (pour un total de 300 000 € et auquel nous avons ajouté des toilettes publiques), qui donne une image positive. Et, ce qui est également très intéressant, c’est que la majeure partie des responsables des commerces est loin d’être en bout de course. Enfin, et pour revenir sur la zone d’activités qui se trouve route de Rodez, trois projets vont être finalisés avec un couvreur, un constructeur de maisons en paille et, encore, le laboratoire du Haut-Ségala

Quels sont les autres projets ?

Nous venons de rénover la salle des fêtes du Théron pour coût oscillant entre 250 et 300 000 €. C’est une structure à la campagne qui est complémentaire avec celle de Rieupeyroux située en zone urbaine. Nous devons également mettre aux normes les pourtours du lac, un lieu très utilisé par les habitants et les touristes. C’est d’ailleurs imposé par l’État. L’objectif est d’élaguer ou de couper quelques arbres pour des raisons de sécurité, d’améliorer l’évacuation des eaux. La facture se monte à 200 000 €, sans beaucoup d’aide ! Du coup, nous allons en profiter pour réfléchir à un projet d’aménagement avec un chemin piétonnier, une ouverture plus visible vers l’arboretum.

Où en est la réflexion pour la halle ?

Nous avons constitué un groupe de travail avec les producteurs de pays (les marchés ont été organisés là jusqu’en 2017), les commerçants et les élus. La halle est un véritable atout pour la commune mais encore faut-il voir ce qui peut être réalisé en termes d’activités, penser à la circulation, à la sécurité du lieu…

Et sur le plan sportif ?

En 2021, nous avons refait la pelouse pour un coût de 25 000 €. Nous souhaitons également créer un city-park et un terrain de padel couvert au sein du complexe sportif. Les deux projets se monteraient à près de 100 000 € chacun, avec toutefois une subvention de 80 % de l’Agence nationale du sport pour l’un et l’autre. Enfin, et il s’agit là d’une réflexion communautaire, nous avons également un projet ambitieux pour la piscine dont les contours seront dévoilés très prochainement.

En matière d’habitat, la commune a-t-elle la capacité de répondre à la demande qui pourrait s’avérer de plus en plus croissante ?

Pour être très clair, sur les 900 emplois comptabilisés, beaucoup de salariés n’habitent pas au sein de la commune et n’y habiteront peut-être jamais. Ensuite, effectivement, nous devons faire face à un nombre constant de constructions depuis quelques années. Cette année, il y en a 10 ; en 2021, il y en avait 7. La commune propose actuellement 10 lots, mais également 7 au sein d’un autre lotissement, dont 4 sont déjà réservés !

Par ailleurs, en termes de location, il n’y a rien. C’est pour cela que nous nous sommes rapprochés de l’Établissement public foncier qui s’est engagé à acheter quelques maisons dans le centre dans le cadre du portage de terrains. Cette convention est signée pour huit ans et surtout 880 000 €. L’EPF revendra ensuite les biens à la mairie. Nous avons déjà quelques pistes, ce qui nous permettra, à terme, de proposer des logements locatifs. Enfin, Sud Massif Central habitat a également prévu huit pavillons à la location.

Quels sont les projets communautaires portés à Rieupeyroux ?

Outre la piscine, il est prévu d’aménager et surtout d’agrandir la halte-garderie. Depuis janvier dernier, effectivement, elle est ouverte 5 jours/7, au lieu de trois, ce qui nous a permis d’embaucher deux personnes. L’opération se situe entre 200 et 300 000 €.

Après le cabinet médical en juillet 2020, la commune va être dotée d’un cabinet dentaire.

Tout à fait. Nous avons vendu le terrain pour ce projet privé. Le bâtiment sera en capacité d’accueillir quatre dentistes alors qu’ils sont deux à plein temps et un à mi-temps actuellement.

Les chiffres de la commune

Démographie : 2 032 habitants
Superficie : 54,8 km
2 collèges (public Lucie-Aubrac avec 141 élèves et privé Dominique-Savio avec 95 élèves).
2 écoles (publique Pierre Alechinsky avec 120 élèves et privée Sainte-Famille avec 77 élèves).
Budget de 5,5 M€ en 2022 dont 3,2 M€ en investissement et 2,3M€ en fonctionnement.
57 associations.
Pour ce qui est des entreprises, il existe 900 emplois.

Le célèbre peintre belge, Pierre Alechinsky, est resté très attaché à Rieupeyroux, village où sa famille s’était exilée en 1940 durant la guerre. C’est pourquoi depuis le 11 juin 2004, le groupe scolaire porte son nom. Il devient rapidement l’un des acteurs les plus importants du monde artistique belge, il s’investit dans le mouvement Cobra, dont il reste aujourd’hui le principal continuateur spirituel (spontanéité technique, liberté d’expression face au débat figuration-abstraction, goût des arts populaires…). Il est également un écrivain plein d’humour.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • Publicités limitées
Paulo Dos Santos
Voir les commentaires
L'immobilier à Rieupeyroux

355 €

Location T1 Bis Rieupeyroux, Appartement de 38m2 se composant d'une pièce p[...]

45500 €

Nous vous proposons l'achat de cette belle maison en pierres disposant de 3[...]

46000 €

Au coeur de Rieupeyroux, cette maison de ville à restaurer conserve un cert[...]

Toutes les annonces immobilières de Rieupeyroux
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?