La France se prépare à une 4e vague de chaleur cette semaine

  • Les citadins seront à la recherche de la moindre fraîcheur.
    Les citadins seront à la recherche de la moindre fraîcheur. photo J.-M. MART
Publié le

Les températures vont encore monter jusqu’à 40°C en fin de semaine dans certaines régions. Selon l’urgence, la cellule interministérielle de crise pourrait activer des plans Orsec.

La France se prépare à une nouvelle vague de chaleur cette semaine. Une quatrième, alors qu’elle connaît une sécheresse historique, de nombreuses communes faisant notamment face à des pénuries d’eau potable.

Le cabinet de la Première ministre Élizabeth Borne a mis en place vendredi 5 août une cellule interministérielle de crise, afin de coordonner les mesures de sécurité civile nécessaires comme l’approvisionnement en eau des communes ou la livraison d’eau potable. Cette cellule prévoit notamment d’assurer "une remontée d’informations régulière par les préfets de département des zones les plus touchées" ou encore d’"anticiper l’activation éventuelle des plans Orsec".

"Cette nouvelle vague de chaleur risque d’être durable", indiquait dimanche 7 août la Chaîne météo sur son site internet. À partir de ce mercredi, toutes les régions au sud de la Loire devraient connaître des températures caniculaires, soit entre 36°C et 40°C en journée et 20 °C ou plus durant la nuit. L’air déjà très chaud autour de la Méditerranée devrait remonter sur la France pour atteindre le nord en fin de semaine.

En Occitanie et en Aveyron, le vendredi devrait être le jour le plus chaud de la semaine, selon La Chaîne météo, et voir l'apparition d'un ciel orageux en soirée, tout comme samedi, où progressivement les orages (et la pluie) devraient éclater. Notammennt le dimanche, toute la journée.

Restrictions d’eau

La sécheresse qui touche actuellement la France, la plus sévère jamais enregistrée depuis le début des relevés en 1958, devrait donc s’aggraver et durer jusqu’au week-end du 15 août, selon Météo France.

Le ministère de l’agriculture estime que la production de maïs accusera une baisse de 18,5 % sur un an. La Fédération nationale des syndicats d’exploitants agricoles a aussi prévenu que le manque de fourrage aurait des conséquences sur la production de lait dans les mois venir. EDF a été contraint de réduire la production de plusieurs réacteurs nucléaires situés dans le sud-ouest en raison de la température élevée de la Garonne.

Des restrictions d’eau sont par ailleurs en vigueur sur la quasi-totalité du territoire en France métropolitaine, afin d’économiser l’eau.

Centre Presse
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?