Grève du 29 septembre à Rodez : "Il faut de nouvelles conquêtes sociales"

  • Les manifestants s'étaient rassemblés dans le jardin public.
    Les manifestants s'étaient rassemblés dans le jardin public. - Ph. R.
Publié le

Près de 500 personnes ont manifesté dans le cadre de la journée nationale de mobilisation sur les salaires. 

Débat en matinée, à la salle des fêtes, casse-croûte sous la pluie dans le jardin public, prise de paroles sous le kiosque et manifestation jusqu'au palais de justice, la journée organisée à Rodez par l'intersyndicale FSU, Sud-Solidaires et CGT dans le cadre de la manifestation pour les salaires était bien remplie. Elle a rassemblé des manifestants de divers horizons professionnels, "et pas forcément représentés par un syndicat, comme l'Udaf par exemple", s'est félicité un des organisateurs. 

"On ne parle pas de pouvoir d'achat, mais bien de salaires" a insisté le leader de la CGT, David Gistau. Qui appelle à "faire le job pour obtenir de nouvelles conquêtes sociales". Tour à tour, les représentants de chaque syndicat ont fustigé l'attitude du gouvernement sur le dossier. Autant dire que les propos de "fin de l'abondance" tenus par le président de la République ne passent pas dans les rangs des manifestants. "Insulte à ceux qui sont soumis à la sobriété forcée", "indécence au regard de l'augmentation des profits distribués aux actionnaires", "mépris et déconnexion de ceux qui nous gouvernent"... ce n'est là qu'un tout petit florilège de ce qui a pu être entendu lors de cette journée. 

A lire aussi : Grève du 29 septembre : où et quand sont prévues les manifestations en Occitanie ?

Direction le palais de justice

Des discours sur fond d'injustice sociale, raison pour laquelle, les près de 500 manifestants ont symboliquement opté pour le palais de justice, comme destination finale de cette journée. "On n'est pas très nombreux, mais il va falloir que les gens se réveillent. Mais bon, en mars, quand on aura tous payé les factures énergétiques, je ne serai pas surpris que l'on soit bien plus nombreux", soufflait un manifestant. 

En attendant, hier, ce sont bien les prémices d'un grand mouvement social que les syndicats annonçaient. "Plus massive et plus résolue". 

Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

185000 €

Grand appartement traversant de 80 m² en dernier étage, il dispose d'une cu[...]

189000 €

EXCLUSIVITE. RODEZ. Bel appartement duplex de type 3/4 avec balcon et grand[...]

140000 €

Superbe appartement de type 3 situé à seulement quelques pas du centre-vill[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?