Football : le Naucellois Jean-Claude Delouvrier, un arbitre épris du jeu

Abonnés
  • Jean-Claude Delouvrier a le FC Naucellois au cœur.
    Jean-Claude Delouvrier a le FC Naucellois au cœur. CPA - G.D.
Publié le

Jean-Claude Delouvrier est devenu arbitre pour servir son club de cœur, le FC Naucellois, qui n’échappait alors pas à la pénurie généralisée par rapport aux quotas réglementaires imposés.

Après son parcours de joueur, de débutant à pupille, au club d’Espalion, ce passionné s’il en est a prolongé son parcours jusqu’en catégorie senior, titulaire en Promotion d’honneur, sous les couleurs de Naucelle où il a passé son adolescence et où il réside toujours. Par dévouement et la passion pour le football aidant, il est devenu entraîneur de jeunes, responsable de l’équipe réserve senior, adjoint de d’Aurélien Mazars puis de David Vigroux pour l’équipe fanion. Il a aussi assumé la fonction de secrétaire et correspondant du club. Cet altruisme et cette polyvalence démontrés, il lui devenait difficile de s’esquiver lorsqu’il lui fut suggéré de devenir l’arbitre référent du club afin de ne pas compromettre son essor.

Voilà donc Delouvrier réorienté puis formé avec les parrainages de Jean-Louis Caumes, Claude Vidal, Patrick Salomon puis Benoît Routhe, qui comptent parmi les responsables successifs de la commission d’arbitrage du District. Pour se prémunir de toute suspicion ou allusion déplaisante, il ne cumule plus le bénévolat en club avec l’arbitrage. Il opère en Division 1 et se dit ravi de l’accueil généralement très chaleureux qui lui est accordé. La respectabilité se mérite ! La fonction induit fatalement un isolement qui fait parfois regretter les liesses collectives, festives et conviviales, d’après-matches… Ses prestations d’arbitre, depuis dix ans de service, occasionnent néanmoins d’interminables échanges avec les joueurs et dirigeants des clubs dont il fut souvent adversaire dans sa vie antérieure… Il regrette que la solidarité corporatiste ne soit plus favorisée comme au temps heureux de l’amicale départementale. Il ne reste que l’UNAF pour s’assurer d’un soutien moral ou juridique en cas de problème grave inhérent à la fonction.

Transmission

Le quinquagénaire ne souhaite pas devenir arbitre de rang régional. Des déplacements trop lointains réduiraient l’espace-temps loisir-famille-vélo du responsable de fabrication de la fouace à l’Épi du Rouergue. Par ailleurs, l’esprit du jeu découvert comme joueur dans certains clubs urbains n’a pas suscité l’envie d’aller y valoriser sa carrière d’arbitre.

S’il avoue avoir surmonté un sentiment de lassitude après s’être dévoué longtemps et sans limite comme joueur, entraîneur ou dirigeant administratif, il reste, en revanche, passionné pour la fonction d’arbitre, au point d’attendre avec impatience le coup d’envoi de sa prestation hebdomadaire. Il escompte d’ailleurs susciter des vocations nouvelles comme il espère l’avoir amorcé avec la joueuse naucelloise Anouk Rosello ou d’autres pistes à suivre…

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
1€/mois
Gilbert Douls
Voir les commentaires
L'immobilier à Naucelle

380000 €

MAISON RÉCENTE située à 5 mn du centre de NAUCELLE, 20 mn de RODEZ, 35 mn d[...]

220000 €

Limite Tarn, Aveyron - Mason de village de 145 m² sur une Parcelle de 387 m[...]

190000 €

Naucelle-Ville : Maison individuelle T4 de 112m2 habitables, sur sous-sol, [...]

Toutes les annonces immobilières de Naucelle
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?