Roger Lajoie-Mazenc a écrit son dernier chapitre

Abonnés
  • Roger Lajoie-Mazenc fera partie des 16 auteurs invités par le syndicat d’initiative de Firmi. 	Archives BHSP
    Roger Lajoie-Mazenc fera partie des 16 auteurs invités par le syndicat d’initiative de Firmi. Archives BHSP
Publié le

Clap de fin pour le doyen des auteurs régionaux. Les curieux pourront échanger avec Roger Lajoie-Mazenc, ce samedi, à Firmi, lors de la rencontre avec les auteurs.

La rencontre des auteurs proposée par le syndicat d’initiative de Firmi, samedi 19 novembre, et le marché de Noël de La Bastide-l’Évêque, dimanche 11 décembre, verront Roger Lajoie-Mazenc écrire le mot "fin".

Après soixante années d’édition (1960-2022), le journaliste honoraire tire sa révérence de doyen des auteurs régionaux.

À son bilan, la publication de 29 ouvrages, essentiellement de témoignages et de vécu : les luttes sociales (mineurs, agriculteurs et autres révoltes départementales), la politique aveyronnaise (dont un dictionnaire de 15 000 fantassins de la démocratie et le récit d’une expérience personnelle de mouton noir chez les méchants loups), la guerre d’Algérie (subie comme appelé du contingent), le cyclisme régional (sa passion de plus de 70 ans) et le Tour de France (dont la révélation de l’origine aveyronnaise de Gustave Garrigou et la biographie des Aveyronnais dans la Grande boucle) sans oublier deux livres consacrés à la commune de Firmi (pour le compte du SI et du CCAS) dont il fut adjoint puis maire.

Dans la foulée des éditions, deux bonnes centaines de conférences et de causeries, quelque 500 séances de signatures en librairies et Maisons de presse (la toute première à Paris en 1961) ou salons (dont celui de Firmi qu’il avait créé en 1997), et des animations.

Versement des droits d’auteur

Soit un choix militant à travers un statut choisi d’autoéditer lui donnant toute latitude pour destiner le bénéfice entier de son travail aux causes auxquelles il est attaché, sous forme de dons de lots d’ouvrages, notamment à des épreuves cyclistes, ou de versements intégraux, notamment à des associations.

Quand bien même ses souvenirs et ses archives personnelles ne sont pas taris, l’avancée en âge et les séquelles d’un accident de vélo d’il y a près de deux ans, ont incité Roger à donner le clap de fin à son parcours de l’enquête à l’écriture, de la mise en page à la création, de la diffusion à la communication.

Toutes charges désormais estimées trop lourdes

Les ultimes sorties publiques de Roger Lajoie-Mazenc, à Firmi où il réside, et à La Bastide-L’Évêque, où il a grandi, seront l’occasion de saluer ses lectrices et lecteurs en mettant à disposition les derniers exemplaires de ses productions dont certaines devenues introuvables malgré souvent une ou plusieurs rééditions.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
1€/mois
GDM
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?