Villefranche-de-Rouergue : à quoi va ressembler la Maison des jeunes citoyens ?

Abonnés
  • La Maison des jeunes citoyens ouvrira ses portes au printemps 2023. La Maison des jeunes citoyens ouvrira ses portes au printemps 2023.
    La Maison des jeunes citoyens ouvrira ses portes au printemps 2023.
Publié le

Créer du lien, offrir un espace aux jeunes, développer la citoyenneté et donner du pouvoir à la jeunesse : c’est le dessein de la Maison des jeunes citoyens qui ouvrira ses portes au printemps 2023.

Plus que quelques mois à attendre pour les jeunes Villefranchois. La Maison des jeunes citoyens ouvrira ses portes, en effet, au printemps 2023, fin mars, début avril. Ce grand espace ouvert à l’ancien commissariat, place de la Liberté, pour les 15-25 ans est un des grands projets de la municipalité.

Un an après l’arrivée de la nouvelle équipe, les grandes lignes de ce projet étaient écrites et un premier comité de pilotage se réunissait pour étudier les financements possibles. Aujourd’hui, la Maison à 299 824 euros est financée à 33,2 % par l’État, 28,4 % par Ouest Aveyron Communauté, 5 % par la Région et 5 % par le Département.

La collectivité y investit donc 85 112 euros, soit 28 % pour un projet "essentiel de notre ville", explique Florence Serrano, qui porte le dossier depuis le premier jour.

Actuellement, la Médiatrice Jeunesse a été recrutée en avril 2022 et travaille sur le contenu de la Maison des Jeunes Citoyens (élaboration de partenariats, écriture projet d’établissement). Les travaux ont démarré officiellement depuis le 14 novembre. Un animateur socioculturel est en cours de recrutement pour une prise de poste avant la fin d’année.

Accompagner, écouter et aider les jeunes et les parents

Dès le printemps 2023, les jeunes pourront s’installer dans ce lieu stratégique, place de la Liberté qui connaît une forte concentration de la jeunesse et une grande mixité sociale. Désormais une veille sociale sera présente. Sur place, billard, baby-foot, bar sans alcool, mais aussi jeux, livres et coin lecture.

Si ce lieu a pour vocation d’offrir un espace de liberté et de rencontre, la Maison des jeunes citoyens répond à d’autres desseins. En effet, au-delà des différents divertissements sur place, les locaux de la Maison des jeunes citoyens accueilleront également le Point d’accueil et d’écoute jeunes (PAEJ) ainsi que le Point information jeunesse (Pij), gérés par l’association Village 12 afin de répondre aux besoins d’information et d’orientation. Un bureau sera aussi mis à disposition des structures et des associations en lien avec la jeunesse comme la Mission locale, le Refuge, l’Afev (l’Association de la fondation étudiante pour la Ville) pour tenir des permanences. Des actions en lien avec Les Ateliers de la Fontaine seront intégrées au projet. Ainsi, tous les services liés à la jeunesse seront centralisés en un même lieu et travailleront en synergie pour accompagner, écouter et aider au mieux les jeunes mais aussi les parents.

"Nous souhaitons que les jeunes ne soient pas que consommateur d’activité mais deviennent plutôt des acteurs. Grâce au médiateur socioculturel, nous pourrons les aider à devenir des acteurs de la citoyenneté et ils pourront ainsi s’impliquer dans leur ville. Ils ont un véritable rôle à jouer et nous leur en donnons les clés grâce à cette MJC", développe Florence Serrano.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
1€/mois
Lucie Tollon
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?