Twitter arrête sa modération sur le Covid-19

  • Twitter avait mis en place une modération ciblée pour alerter sur les fausses informations concernant le Covid-19.
    Twitter avait mis en place une modération ciblée pour alerter sur les fausses informations concernant le Covid-19. PeskyMonkey / Shutterstock
Publié le

(ETX Daily Up) - C'est ce que redoutaient les utilisateurs de Twitter. Le réseau social est revenu sur sa politique de modération, en annonçant la fin du signalement des contenus de désinformation relatifs au Covid-19. Le début de la fin ?

Les fake news seront-elles de retour sur Twitter ? Avec l'arrivée d'Elon Musk à la tête du réseau social, et face à ses prises de position connues pour une liberté d'expression totale sur la plateforme, les utilisateurs craignaient alors une recrudescence de la haine en ligne, et des fausses informations. Une crainte qui se confirme.

Sur Twitter, une nouvelle note sur la page "Covid-19 Misinformation" (COVID-19 Désinformation) informe désormais que le réseau social ne renforcera plus ses actions contre les informations trompeuses sur le Covid-19. "Depuis le 23 novembre 2022, Twitter n'applique plus la politique Covid-19 relative aux informations trompeuses", est-il indiqué sur la page.

La plateforme avait déployé une modération pour signaler les tweets contenant des fausses informations sur le Covid-19 et les vaccins, dès le début de la pandémie en 2020. Twitter avait même mis en place un système qui signalait aux utilisateurs les tweets contenant des informations inexactes ou trompeuses. Les comptes concernés pouvaient alors être totalement suspendus s'ils continuaient à publier ce genre de tweets.

De janvier 2020 à septembre 2022, Twitter a suspendu 11.230 comptes et supprimé 97.674 contenus dans le monde, d'après les chiffres annoncés par le réseau social.

Souvent critiqué pour son manque de modération, Twitter pourrait assister à une nouvelle vague de contenus problématiques étant donné le retour des comptes suspendus, de nouveau autorisés à revenir sur la plateforme. Après avoir lancé un sondage sur Twitter, et face à une majorité de réponses positives, le nouveau patron controversé avait alors annoncé "une amnistie" pour ces utilisateurs bannis, signant ainsi le retour possible de Donald Trump et celui déjà constaté de Kanye West.

ETX Daily Up
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?