Course pédestre : la Détox du causse lance le Challenge Aveyron ce dimanche à Sébazac

  • L’an passé, ce sont 600 traileurs et randonneurs au total qui avaient participé  à la 2e édition de la Détox  du causse.
    L’an passé, ce sont 600 traileurs et randonneurs au total qui avaient participé à la 2e édition de la Détox du causse. Jean-Louis Bories
Publié le

Cinq cents traileurs et randonneurs sont attendus lors d’une manifestation qui se veut sportive, mais aussi conviviale et de découverte.

Seulement quelques jours après les excès habituels des fêtes de fin d’année, la Détox du causse propose ses formules aussi bien sportives que conviviales dimanche 8 janvier au départ et à l’arrivée du stade Christian-Dumas de Sébazac. Ce sera la première manche du Challenge Aveyron 2023 de course pédestre. 

A lire aussi : Course à pied : un Challenge Aveyron à 16 courses en 2023

Et c’est le retour trois ans après (une interruption à cause d’un certain virus) de la fameuse soupe aux légumes détox, partagée entre tous les participants après l’effort. "On retrouve enfin notre format complet et ce devrait être bien mieux ", espère l’organisateur en chef, Emmanuel Fouquet, du comité départemental de triathlon.

Direction Lioujas cette année

Ainsi, ce ne sont pas moins de 500 participants au total qui sont attendus. Avec une préférence pour le trail long de 18 bornes, juste devant celui support de la première manche du challenge départemental des courses hors stades, faisant lui 11 km. Le départ du premier sera donné à 10 heures, soit un quart d’heure plus tôt que le second. Et les coureurs pourront découvrir de nouveaux paysages, les parcours ayant changé depuis l’an passé. "On se dirigeait vers Onet l’an passé, rappelle Fouquet. Cette fois, on ira visiter les causses de Lioujas. " Côté sportif, Alex Molin-Pradel et Claire Delmas, les plus rapides en 2022, devraient être de la partie. Mais avoir fort à faire.

L’objectif des organisateurs est également de "faire découvrir l’activité au plus grand monde, et notamment aux jeunes". C’est ainsi pour cela qu’un tracé de 5 bornes est inscrit au menu (départ prévu à 10 h 30). Et il est ouvert aux adolescents de plus de 14 ans. "L’idée c’est de proposer quelque chose d’accessible à ceux qui n’ont pas l’habitude de courir, de mettre le pied à l’étrier à ceux qui ont pris de bonnes résolutions lors de ce passage à la nouvelle année", appuie Emmanuel Fouquet. Avant d’enchaîner : "C’est aussi pour cela que nos circuits ne sont pas trop difficiles, à contre-courant de ce qu’il peut se faire dans d’autres épreuves plus traditionnelles."

À noter enfin que les trois distances sont accessibles aux randonneurs qui ne voudraient pas débuter leur année pressés par le chrono.

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?