Aveyron : quand les Decazevillois "allaient aux fraises" à Saint-Cirq-Lapopie, un appel à témoignages lancé

Abonnés
  • Un travail exigeant mais qui se déroulait dans la bonne humeur.
    Un travail exigeant mais qui se déroulait dans la bonne humeur.
Publié le

De nombreux Decazevillois et Decazevilloises ont ramassé des fraises dans le Lot, une association lance un appel aux témoignages.

Les travaux saisonniers ont toujours existé et existent encore. Pour certains, c’est une manière d’alterner les métiers au fil des saisons, pour d’autres un moyen d’arrondir les fins de mois, proposant aussi un job d’été pour les étudiants.

Sur le causse du village de Saint-Cirq-Lapopie (Lot), la culture de la fraise a été une activité agricole très importante, entre 1930 et 1970.

"Cinquante ans après, nous sommes allés à la rencontre des habitants et habitantes qui se souviennent du temps des fraises et de ses fraiseuses ! Nous avons échangé sur les variétés de fraises plantées, de la "souveraine" à la "de gaulle", la "héricart" étant la plus rustique et la meilleure ! Pas d’eau et pas d’engrais, juste du soleil, de la fraise authentique", expliquent les bénévoles de l’association les Amis de Saint-Cirq-Lapopie.

Livrées aux halles de Paris

Le ramassage des fraises qui était une activité saisonnière d’un mois, à un mois et demi, selon les années nécessitait une main-d’œuvre importante. On les appelait les "fraiseuses" qui venaient des environs, Concots, Bach, Varaire, Belmont-Sainte-Foi, Puylaroque (communes du Lot), aussi de Maurs (Cantal). Mais qui se souvient que Decazeville était bien représentée, avec des femmes de réfugiés espagnols, des femmes de mineurs et aussi de quelques fraiseurs au masculin ?

Chaque jour, les fraises, soigneusement cueillies, emballées, étiquetées selon les propriétés, prenaient le train à Conduché/Tour de Faure et s’en allaient aux halles de Paris ; des fruits frais en direct du producteur au consommateur.

À présent, si l’évocation de ces petits rappels du temps des fraises à Saint-Cirq Lapopie suscite pour certains des souvenirs, des anecdotes, si certains retrouvent dans leurs albums de famille des photos, des cartes postales, si certains ont conservé des objets et documents de ces moments, les bénévoles de l’association seraient très heureux de les partager avec eux.

Envoyez vos témoignages

Leur souhait serait d’organiser une rencontre avec les intéressés après toutes ces années pour replanter ensemble des fraises à Saint-Cirq-Lapopie !

Envoyez vos témoignages aux amis de Saint-Cirq Lapopie, mairie, 46 330 Saint-Cirq-Lapopie ; mail : amis-de-saint-cirq@mailo.com

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
1€/mois
Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?