Najac. Le succès s’invite à la table d’hôtes du Salon du goût

Abonnés
  • Les visiteurs sont venus en nombre découvrir les gourmandises des quatre coins du pays.
    Les visiteurs sont venus en nombre découvrir les gourmandises des quatre coins du pays.
Publié le
DDM

Quelques minutes avant l’ouverture du Salon du goût, cru 2023, le coprésident Jean-Régis Souvignet mesure déjà combien l’édition a su se régénérer : "Nous avons quarante-neuf exposants qui ont répondu présent, dont la moitié sont des locaux, avec beaucoup de nouveaux et toujours des fidèles, dont une dizaine qui nous suit depuis le début."

Un coup d’envoi donné, il y a près de 24 ans, d’abord sous couvert des "Sites remarquables du goût", avant d’ancrer le projet dans une dimension plus large. Cette année, seuls trois exposants vantant les pruneaux d’Agen, le vin d’Alsace ou encore les sardines de Saint-Gilles-Croix-de-Vie bénéficiaient de ce label originel.

Pour le coprésident, les animations sont allées de pair avec l’exposition-dégustation. "L’atelier pâtisserie des Petitous, qui toute l’année font des choses très intéressantes au niveau de Najac, a connu un succès remarquable", insiste-t-il. Concernant les "affaires", dimanche soir, à l’heure de la fermeture, les sourires étaient de rigueur. Ce qui fait dire à Jean-Régis Souvignet : "C’est un salon où on travaille toujours. De plus les exposants sont sympathiques, et ont plaisir à se retrouver. Personnellement, j’adore le moment où les uns et les autres font le tour des stands pour échanger."

Une synergie entre producteurs

L’autre intérêt réside en la synergie entre les producteurs locaux et ceux des autres régions. Comme chaque année, l’édition 2023 n’a pas dérogé au pic de fréquentation du dimanche en fin de matinée, où il fallait jouer des coudes pour approcher les stands et trouver une place à une table dans la salle polyvalente ou sous le barnum attenant. Sans l’implication sans limite de la trentaine de bénévoles, le Salon du goût n’aurait pas eu la même saveur. Ce que reconnaissent d’ailleurs avec force les exposants venant de l’extérieur, et totalement impliqués dans ces deux journées. "C’est incroyable de voir comment ils sont mobilisés", a lâché l’un d’entre eux.

En conclusion le coprésident avoue chercher l’idée qui pourrait inciter les visiteurs du Salon du goût à se rendre jusqu’au village chargé d’histoire. "Nous allons voir rapidement avec les commerçants quel type d’animations nous pourrions mettre en place parallèlement afin que le bourg bénéficie de l’afflux de visiteurs présents durant ce premier week-end d’avril", analyse-t-il.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
1€/mois
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?