Attaque du Hamas contre Israël : frappes, bilan, réactions, représailles, le point ce samedi après plusieurs heures extrêmement tendues

  • L'attaque surprise du Hamas contre Israël a provoqué d'immenses turbulences dans la zone comme bien au-delà ce samedi 7 octobre 2023.
    L'attaque surprise du Hamas contre Israël a provoqué d'immenses turbulences dans la zone comme bien au-delà ce samedi 7 octobre 2023. MAXPPP - IMAGO/STR \ apaimages
Publié le , mis à jour
Quentin Marais avec Reuters

La journée de ce samedi 7 octobre 2023 a été marquée par une attaque du Hamas contre Israël. Ce qu'il faut retenir, après plusieurs heures d'extrêmes tensions.

Tirs de roquettes, frappes en représailles, prises d'otages, morts à déplorer : l'attaque du Hamas contre Israël, ce samedi 7 octobre 2023, a fait resurgir d'immenses tensions et provoqué des réactions dans le monde entier.

Des tirs de roquettes depuis la bande de Gaza

Israël a été réveillé par les sirènes et les tirs de roquettes, ce samedi. Et Mohammed Deif, haut commandant militaire du Hamas a planté le décor : "Voici le jour de la plus grande des batailles pour mettre fin à la dernière occupation sur Terre", a-t-il déclaré, ajoutant avoir déclenché l'opération Déluge d'Al-Aqsa et chiffrant le nombre de roquettes envoyées à 5 000, depuis la bande de Gaza.

Rapidement, des médias israéliens ont rapporté que des hommes armés avaient ouvert le feu sur des passants, à Sderot, ville située au sud du pays. Ils ont également fait part de batailles urbaines entre groupes palestiniens et forces de sécurité israéliennes, toujours dans le sud.

Palestinian Forces are crossing the Border into Southern Israel, this is War. pic.twitter.com/tdjS1qnu4F

— OSINTdefender (@sentdefender) October 7, 2023

"Le Hamas paiera un prix sans précédent"

Israël a d'abord réagi via son Ministre de la Défense. Yoav Gallant a dénoncé "une guerre contre l'Etat d'Israël" déclenchée par le Hamas. L'armée lui a emboîté le pas dans un communiqué dans lequel elle prévenait : "les Forces de défense israéliennes défendront les civils israéliens et l'organisation terroriste Hamas paiera le prix fort pour ses actions".

Dans un message vidéo, Benjamin Netanyahu a, lui aussi, pris la parole dans la matinée de ce samedi 7 octobre. "Nous sommes en guerre", a répété le Pmreier ministre israélien, avant de marteler, dans le sillage de son armée : "l'ennemi paiera un prix sans précédent". Israël a, en représailles, frappé "un certain nombre de cibles du Hamas" avec plusieurs "dizaines d'avions de combat", comme l'a annoncé l'armée.

Israel is at war.

Earlier this morning armed Hamas terrorists infiltrated Israeli communities and started going house to house and murdering innocent Israelis.

Some of the images are so disturbing we cannot even share them.

We will take every measure to protect our citizens… pic.twitter.com/BdvD6nYHwq

— Israel ישראל \ud83c\uddee\ud83c\uddf1 (@Israel) October 7, 2023

Residential areas across the state of Israel have been under rocket barrage since early this morning.

Armed Hamas terrorists are patrolling the streets and trying to slaughter innocent Israeli civilians who have barricades themselves into their homes.

We are at war. pic.twitter.com/pXni3h8lSV

— Israel ישראל \ud83c\uddee\ud83c\uddf1 (@Israel) October 7, 2023

Vives réactions dans le monde

Les réactions n'ont pas tardé à émerger. "Je condamne fermement les attaques terroristes qui frappent actuellement Israël. J’exprime ma pleine solidarité avec les victimes, leurs familles et leurs proches", a écrit Emmanuel Macron. "Je suis choqué par les attaques perpétrées ce matin par des terroristes du Hamas contre des citoyens israéliens. Israël a le droit absolu de se défendre", a réagi Rishi Sunak, Premier ministre du Royaume-Uni. Même son de cloche pour Annalena Baerbock, ministre allemande des Affaires étrangères. "La violence et les tirs de roquettes contre des innocents doivent cesser immédiatement."

En guerre depuis le 24 février 2022, l'Ukraine et la Russie ne sont pas restées silencieuses suite aux événements de ce samedi. "Nous exprimons notre soutien à Israël dans son droit à se défendre lui-même et son peuple", a déclaré le Ministère ukrainien des Affaires étrangères. La Russie s'est exprimée via le vice-ministre des Affaires étrangères. "Nous appelons toujours à la retenue, nous sommes en contact avec tout le monde maintenant."

De son côté, le Hezbollah, mouvement qui soutient le Hamas, n'a pas manqué de saluer l'action de ce dernier, évoquant une "opération héroïque à grande échelle. Nous sommes en contact direct avec le commandement de la résistance palestinienne". Président de l'autorité palestinienne, Mahmoud Abbas s'est lui aussi exprimé. Il a raconté avoir donné l'ordre "aux forces de sécurité de protéger les Palestiniens, partout", et revendique leur droit "de se défendre contre toutes les agressions de la part des colons et des forces d'occupation israéliennes".

Au moins 100 morts et des otages

Selon des derniers bilans, encore provisoires, au moins 70 personnes sont mortes selon le Magen David Adom, qui équivaut à la Croix-Rouge, et plus de 900 blessés. Selon des médias et des sources médicales, c'est au moins 100 victimes qui ont été recensées.

Le groupe palestinien Jihad islamique a déclaré de son côté s'être joint à l'offensive contre Israël et détenir captifs plusieurs soldats israéliens. L'armée israélienne a refusé de faire un commentaire sur ce sujet. La chaîne de télévision israélienne Reshet 13 TV News a rapporté que des combattants avaient pris des Israéliens en otage dans la ville d'Ofakim et que cinq combattants avaient été tués à Sderot, où des maisons avaient été incendiées. Le Haut-commissaire des Nations unies aux Droits de l'Homme s'est dit choqué par les tirs de roquettes et par les informations selon lesquelles des civils israéliens auraient été pris en otage.

\u26a1\ufe0fMore settlers being taken hostage now pic.twitter.com/H3zYHeGTMz

— War Monitor (@WarMonitors) October 7, 2023

 

Image reportedly showing Hostages which have been taken by Palestinian Fighters in Southern Israel. pic.twitter.com/0JYohj8wrB

— OSINTdefender (@sentdefender) October 7, 2023

Palestinians attacking Israeli hostages captured by Hamas as they are transporting them back across the border into Gaza on motorcycles pic.twitter.com/Mun9hsfsbM

— Visegrád 24 (@visegrad24) October 7, 2023

Représailles sanglantes à Gaza : au moins 198 morts

Israël a procédé à une riposte sur la bande de Gaza, avec des frappes aériennes. Au moins 198 morts du côté palestinien, selon BFMTV. 

Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (3)
Anonyme9360 Il y a 1 mois Le 08/10/2023 à 00:51

tout notre soutien au peuple israelien face aux terroristes

Palourde Il y a 1 mois Le 08/10/2023 à 22:27

En parlant de terroristes ? Il vrai que l'état hébreux en connait un rayon

Palourde Il y a 1 mois Le 07/10/2023 à 17:07

"l'ennemi paiera un prix sans précédent..." Je pense qu'il y as longtemps qu'ils le payent