VIDEO . Construction de l'autoroute A69 : zadistes et forces de l'ordre rejouent "la bataille du rail"

  • Opposants à l'A69 et forces de l'ordre se font face à face sur la voie ferrée.
    Opposants à l'A69 et forces de l'ordre se font face à face sur la voie ferrée. Facebook - Les soulèvements de la Terre - DR
Publié le , mis à jour

Ce vendredi 9 février à Saïx dans le Tarn, les opposants à la construction de l'A69 ont dressé un barrage sur la voie ferrée entre toulouse et Mazamet avant d'affronter les forces de l'ordre.

Le préfet du Tarn avait pourtant pris un arrêté d'interdiction de manifestation à Saïx les samedi 10 et dimanche 11 février, mais quelques heures après la publication de cet arrêté, les "zadistes" s'opposant à la construction de l'autoroute A69 entre Toulouse et Mazamet, installés près du chantier sur un site baptisé "La crem'arbre", ont semble-t-il pris les devants, ce vendredi 9 février.

D'après La Dépêche du Midi, les opposants qui commencent à se réunir sur place en attendant la "Cabanade" annoncée du week-end (à laquelle doit participer l'activiste suédoise Greta Thunberg) ont commencé à manifester sur la route, et dans l'après-midi, une vingtaine d'entre eux ont ensuite bloqué la voie ferrée passant sur la commune et reliant Castres à Mazamet, interrompant la circulation des trains jusqu'à 18 heures.

\ud83d\udd3416h11 [Toulouse-Mazamet]

\u274c La présence de manifestants aux abords des voies entraîne l'interruption des circulations entre Castres & Mazamet \u274c

Des cars de remplacement sont en cours de recherche

\u23f1\ufe0f La reprise est estimée pour 18h pic.twitter.com/f5mOAAD409

— liO Train SNCF Occitanie (@lio_train_sncf) February 9, 2024

La situation était tendue en milieu d'après-midi avec des gaz lacrymogènes tirés par les forces de l'ordre, dans l'optique d'une "opération de sécurisation de la voie publique". Le but étant de dégager la voie ferrée des barrages de fortune dressés par les zadistes, avec le concours des services techniques de la mairie de Saïx et des gendarmes locaux. Dans le camp d'en face, on dénonce une "tentative d'expulsion" de la ZAD

Selon un porte-parole du collectif La Voie est libre, la manifestation de ce week-end est maintenue "car il s'agit d'un événement privé sur un terrain privé".

Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (2)
Milsabords Il y a 12 jours Le 09/02/2024 à 17:01

Encore heureux que ces écolos-zadistes n'aient pas existé plus tôt, nous n'aurions ni routes,ni aqueducs, ni cathédrales, ni chemin de fer, ni barrages etc ... en résumé rien de ce qui a fait le progrès. Nous serions encore à l'âge de pierre, taillée naturellement , pas polie puisque c'aurait été une évolution bien trop radicale à leurs yeux ...

Anonyme9360 Il y a 11 jours Le 10/02/2024 à 13:22

comme quoi on peut etre d accord sur certains sujets.mais il ne faut pas oublier que ces ecolos retro de zadistes sont soutenus par la cconfederation paysanne!