Rugby XV

Rugby, Fédérale1: Rodez attend toujours sa première victoire

  • Après deux premiers matchs compliqués, les Ruthénois ont laissé passer une belle occasion de gagner, dimanche à Lormont.
    Après deux premiers matchs compliqués, les Ruthénois ont laissé passer une belle occasion de gagner, dimanche à Lormont. José A. Torres/Centre Presse / José A. Torres/Centre Presse
Publié le / Modifié le S'abonner

Après avoir concédé trois revers en trois matches, Rodez avait le moral dans les chaussettes dimanche en sortant de la pelouse de Lormont à  l'issue de la troisième de journée de championnat. Mais, est-ce vraiment inquiétant?

La nuit a dû être longue pour Vincent Favre-Trosson and Co. Les Ruthénois sont partis de Lormont le moral dans les chaussettes dimanche. L’entraîneur Patrick Furet n’a pas mâché ses mots sur les prestations des siens et l’ailier Adrien Pratmarty, irréprochable sur le pré, non plus! Pourtant, ramener un point de bonus défensif d’un déplacement suffit au bonheur de nombreuses formations. Mais le Stade Ruthénois comptait véritablement lancer sa saison par un succès en terre girondine. Il en avait la possibilité mais il a échoué au terme d’une seconde période peu flatteuse. Alors, faut-il  vraiment s'inquiéter?

NON, LE CALENDRIER S’ANNONCE FAVORABLE
Le début de saison ruthénois était annoncé comme délicat. Avec deux déplacements, dont un chez un sérieux client (Limoges), et la réception de Montauban, armé pour une accession en Pro D2, difficile d’engranger de nombreux points. Le Stade Ruthénois en a malgré tout gagné deux grâce aux bonus défensifs. Et au vu de la forme ascendante des joueurs limougeauds, on se dit que de nombreuses formations auront bien du mal à accrocher un point à Beaublanc. La vraie déception réside donc dans cette défaite chez un promu Lormont, largement à la portée des Aveyronnais. Mais le Stade Ruthénois ne doit pas perdre de vue qu’il recevra les Girondins à son tour... Alors certes, enchaîner les revers ne fait jamais de bien. Mais, le premier succès du Stade Ruthénois ne devrait pas tarder à arriver. Car on voit mal le club s’incliner face à Hendaye, qui compte toujours zéro point et enchaîne les "bouillons". En cas de défait, il serait donc temps de décréter l’état d’urgence.

OUI, RODEZ NE PARVIENT PAS À ÉLEVER SON NIVEAU DE JEU
Depuis son premier déplacement à Limoges, les Ruthénois n’ont pas montré de réels progrès. Ils ne parviennent pas à élever leur niveau de jeu. À Lormont, cela aurait certainement été bénéfique. Après avoir passé une grande partie de la première période dans leur camp, les Girondins tiraient quelque peu la langue en seconde période. Mais Rodez n’a pas su passer la vitesse supérieure.
"Quand il faut tuer le match, on n’y est pas! (...) Il faut qu’on grandisse et qu’on ait vraiment cette envie de 'tuer' l’équipe d’en face (...) On est une équipe de réaction, pas d’action", a justement analysé l’ailier Adrien Pratmarty. Ce manque de hargne et surtout de réalisme expliquait la très grande frustration des hommes de Patrick Furet dimanche. Le coach a d’ailleurs eu le sens de la formule pour résumer la situation: "On a les jambes, le cœur, la solidarité mais il nous manque la tête!".

NON, LES ADVERSAIRES DIRECTS NE FONT PAS MIEUX
Si le Stade Ruthénois a évoqué un temps et à mots couverts la qualification pour les phases finales comme objectif, il s’est depuis recentré par la force des choses sur son "objectif premier: le maintien" comme l’a dit Patrick Furet, dimanche. Et dans cette optique-là, Rodez peut se rassurer. Car la physionomie de la poule semble déjà se dessiner.
Tout d’abord, Hendaye, avec un effectif qui découvre à 80% l’élite amateur, a bien du mal et s’annonce déjà comme le bon dernier de la classe. Pour Tulle, la transition entre la Fédérale 2 et la Fédérale 1 est également difficile à digérer. Le revers chez lui dimanche face à Langon en atteste. Ensuite, les Aveyronnais savent déjà qu’ils n’ont rien à envier à Lormont et à Lavaur, croisé la saison passée. Quant aux autres formations de la poule, elles seront en revanche des découvertes pour les Ruthénois...
 

Mathieu Roualdés
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

425000 €

Bien d'exception dans secteur recherché en exclusivité dans votre agence St[...]

329 €

Appartement traversant de type 1 bis composé d'une entrée, d'une pièce prin[...]

384 €

Situé au cœur du quartier du Faubourg, venez visiter ce très bel appartemen[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir