Dynamisation du centre-ville : Decazeville fixe ses priorités

  • Eric Suzanne a évoqué avec le maire François Marty le dossier de la revitalisation du centre bourg.
    Eric Suzanne a évoqué avec le maire François Marty le dossier de la revitalisation du centre bourg.
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Urbanisme. Le représentant de l’État a évoqué avec le maire le dossier de la revitalisation du centre bourg et de quelques équipements à bout de souffle.

À l’invitation du maire François Marty, le sous-préfet Éric Suzanne était mercredi dans la cité. Flanqué de son 1er adjoint Alain Alonso, le maire a fait faire le tour du propriétaire au représentant de l’État afin de lui montrer notamment les équipements publics qui nécessiteraient un «coup de main» de l’État pour leur rénovation.

Trois chantiers prioritaires

Trois chantiers «prioritaires» ont été ainsi identifiés, «qui vont dans le sens de notre engagement envers la jeunesse», confiait le maire. Le premier concerne le gymnase des lycées, le second porte sur le grand bassin de la piscine qui fuit et le troisième sur les bâtiments des écoles «beaucoup trop énergivores». Le sous-préfet a estimé que l’État, à travers la dotation d’équipement des territoires ruraux (DETR) pourrait accompagner ces dossiers. Vraisemblablement à hauteur de 25% pour le gymnase, entre 20 et 25% pour la piscine et 40% pour les travaux portant sur les économies d’énergies des écoles, «sachant que la commune, tout comme le département ont fait de ce dossier une priorité».

Revitalisation du centre bourg

L’autre dossier sur lequel ont souhaité revenir tant le sous-préfet que les élus concerne la suite favorable donnée par l’État à l’appel à manifestation d’intérêt (Ami) portant sur la revitalisation du centre bourg. Trois îlots ont été identifiés dans le cadre de cette revitalisation: le départ de la rue de La Montagne: le haut de la rue Cayrade (à hauteur de l’ancien magasin Manufrance) afin de créer une liaison piétonne, via un escalier, vers la zone du Centre; le pâté de maisons compris entre les rues Cayrade et du Mal-Foch, l’Avenue Cabrol et le haut de la rue Clemenceau (le dernier numéro de Découverte y consacre deux doubles pages). Après avoir salué le gros travail qu’il avait demandé et la qualité du dossier monté au cours de l’été tant par la commune que par les services communautaires, le sous-préfet a précisé qu’il ne fallait pas pour autant croire «que l’État allait déverser des fonds sans fin dans ce programme qui, selon lui, va s’étaler sur deux mandatures».

3 M€ pour la commune, 4 M€ pour la communauté 

L’accompagnement qui devrait toutefois mobiliser plusieurs millions d’euros devrait concerner essentiellement, les études, l’ingénierie, à travers des concours d’urbanisme, d’architecture «ceci afin de faire phosphorer des équipes qui apporteront un regard neuf sur la cité». L’État interviendra à travers l’Anah, la DETR, le FNADT, mais l’effort devra également être consenti par les collectivités locales. Des montants ont été avancés hier: 3 M€ sur 6 ans pour la commune et 4 M€ sur 6 ans pour la communauté de communes. Alain Alonso estimait que ce projet tombait à point «pour retailler un costume à la ville qui était passé à 6 000 habitants contre un peu plus du double naguère», quand François Marty rappelait que «ce dossier est cohérent avec la phase 3 de la réfection de la rue Cayrade, qui vient d’être lancée»

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Sur le même sujet
L'immobilier à Decazeville

101650 €

DECAZEVILLE - Immeuble d'habitation avec 2 appartements duplex de 65 m², pr[...]

299500 €

A VENDRE DECAZEVILLE-Nichée dans la nature,Maison de caractère rénovée avec[...]

48500 €

DECAZEVILLE - Lot de 2 Immeubles à Rénover sur un terrain de 962 m² environ[...]

Toutes les annonces immobilières de Decazeville
Réagir