Moscou affirme que l'interception d'"avions espions" américains s'est faite "dans les règles"

  • Photo prise par l'US Navy avion russe  Sukhoi Su-24 au-dessus de la mer Baltique, le 12 avril 2016
    Photo prise par l'US Navy avion russe Sukhoi Su-24 au-dessus de la mer Baltique, le 12 avril 2016 US NAVY 6TH FLEET/AFP/Archives - HO / US NAVY 6TH FLEET/AFP/Archives - HO
  • Un avion P-8 Poseidon de l'armée américaine décolle de l'aéroport de Perth en Australie, le 16 avril 2014
    Un avion P-8 Poseidon de l'armée américaine décolle de l'aéroport de Perth en Australie, le 16 avril 2014 POOL/AFP/Archives - GREG WOOD / POOL/AFP/Archives - GREG WOOD
Publié le / Mis à jour le S'abonner
-- partages

La Russie a affirmé avoir intercepté mercredi "en stricte application des règles internationales" plusieurs avions espions américains au-dessus de la Mer Noire pendant des manoeuvres de l'armée russe.

Dans un communiqué, le ministère russe de la Défense explique avoir dépêché des Su-27 en direction des appareils américains P-8 Poseidon qui ont "à deux reprises essayé de s'approcher de la frontière russe au-dessus de la Mer Noire sans que leurs transpondeurs soient branchés".

"Après que les avions de combat russes sont arrivés à proximité des avions espions pour une confirmation visuelle et pour déterminer les numéros (d'immatriculation) figurant sur leurs ailes, les appareils américains ont brusquement changé de cap et sont partis", poursuit le ministère.

"Les pilotes russes ont agi en stricte application des règles internationales sur les vols", a-t-il ajouté.

Les Etats-Unis ont quant à eux dénoncé mercredi l'interception "dangereuse" d'un avion de patrouille maritime américain par un chasseur russe au-dessus de la Mer Noire.

Au cours de la procédure d'interception, qui a duré environ 19 minutes, l'avion de chasse russe s'est approché à quelque trois mètres de l'appareil américain, "ce qui est considéré comme dangereux et non professionnel", a dit un responsable américain de la Défense ayant requis l'anonymat.

Source : AFP

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Réagir