Arnaud Vercruysse, l'entraîneur ruthénois nommé consultant pour Bourgoin

  • Le nouveau staff de Bourgoin : Alexandre Péclier (coach des arrières), Laurent Pakihivatau (consultant), Richard McClintock (directeur sportif) et... Arnaud Vercruysse.
    Le nouveau staff de Bourgoin : Alexandre Péclier (coach des arrières), Laurent Pakihivatau (consultant), Richard McClintock (directeur sportif) et... Arnaud Vercruysse. Repro CP
Publié le , mis à jour

Rugby L’entraîneur du SRA vient d’être nommé consultant pour Bourgoin, lanterne rouge de Pro D2. Il était lundi en Berjallie pour y prodiguer ses premiers conseils à l’entraînement. Il le fera désormais tous les lundis. Tout en restant l’entraîneur de Rodez « à 200 % » comme tient à le préciser l’intéressé.

Pas de crainte : Arnaud Vercruysse est toujours l’entraîneur du Stade Rodez Aveyron. Il le restera même jusqu’à la fin de la saison. Pourtant, hier, le coach avait déserté son bureau à la Maison du rugby, direction Bourgoin-Jallieu... Pour débuter ses toutes nouvelles fonctions de consultant du club, actuellement lanterne rouge de Pro D2. Le CSBJ qui vient tout juste de limoger Serge Laïrle et de nommer Richard McClintock dans la foulée comme nouveau manager. Un ami intime d’Arnaud Vercruysse. « J’ai déjà entraîné avec lui en sélection belge et il m’a de nouveau sollicité pour de l’aide à Bourgoin. Par amitié, je ne pouvais pas refuser », nous a confié l’entraîneur du SRA.

Les joueurs du club ont été mis au courant juste après leur succès bonifié face à Valence-d’Agen dimanche (38-8). Le président Jean-Paul Barriac l’avait été dans la semaine. Et il n’a pas empêché son homme fort de mener à bien ce nouveau projet (lire par ailleurs). Travail sur le jeu d’avants « Je comprends que ce nouveau poste puisse surprendre certaines personnes mais il ne faut pas se tromper. Je donne juste un coup de main à un ami. Je ne serai à Bourgoin que les lundis et je reste à 200 % l’entraîneur de Rodez. Avec la même implication que depuis le début. Les gens qui me connaissent n’en douteront pas une seconde », tient encore à souligner l’ex-entraîneur de Châteaurenard et de Romans. 

« Pourquoi partirai-je ? »

D’ailleurs, il n’a signé aucun contrat, ni convention, avec le CSBJ. Son intervention est seulement à titre consultative. Au même titre que l’ex-pilier wallisien Laurent Pakihivatau - acteur du film « Mercenaire »... -, également nommé consultant du club. A eux deux, ils épauleront Richard McClintock sur le jeu d’avants et notamment la conquête, les rucks et l’organisation défensive. « On va tout faire pour relever le club. Cette mission est une prise de risques. J’aime cela car c’est toujours enrichissant », explique le Provençal qui a mené son premier entraînement en Berjallie. Une première prise de contact avec le groupe qu’il a déjà «apprécié».

En attendant, nombreux se posent une question : cette nouvelle mission est-elle le début de la fin de l’aventure Arnaud Vercruysse à Rodez ? Et si d’aventure Bourgoin se relevait (il est actuellement à trois points de Béziers, premier non relégable), ne tenterait-t-il pas d’enrôler à temps plein le coach pour la prochaine saison ? Hier, le principal intéressé était loin de ce genre de préoccupations : «Je n’ai aucun plan. Ma seule envie est d’aller le plus loin possible avec Rodez cette saison. Et si le projet du club se poursuit et qu’on met tout en œuvre pour rejoindre un jour la poule Élite de Fédérale 1, pourquoi partirai-je ?» De quoi rassurer tout le monde.

Mathieu Roualdés
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?