Un prix au festival d’Angoulême pour le ferronnier ruthénois

  • Un prix au festival d’Angoulême pour le ferronnier ruthénois
    Un prix au festival d’Angoulême pour le ferronnier ruthénois
  • Ferronnier à l’Esat Sainte-Marie de Rodez, depuis plusieurs années,
    Ferronnier à l’Esat Sainte-Marie de Rodez, depuis plusieurs années,
Publié le

Travailleur à l’Esat Sainte-Marie de Rodez, François Trémolières a reçu un Hippocampe d’or au concours de BD d’Angoulême. 

François Trémolières peut avoir le sourire. Alors qu’il a longtemps hésité à participer au concours de bande dessinée ouvert aux jeunes et adultes handicapés, ce jeune travailleur de l’Esat Sainte-Marie de Rodez est revenu, vendredi dernier, du festival d’Angoulême, avec l’un des quatre Hippocampe d’or. Une belle réussite pour une première, qui rejaillit sur l’ensemble de l’établissement ruthénois. Qu’il s’agisse des travailleurs du centre d’aide par le travail de la zone de Bel-Air ou des personnels encadrants. Le directeur de l’Esat, Eric Tarroux, est le premier à se réjouir d’une telle récompense. Lui qui a fini par convaincre François de se lancer dans l’aventure, alors qu’il n’avait jamais crayonné la moindre planche de bande dessinée. « Il est doué dans tout ce qu’il fait », commente le responsable de l’Esat.

Calligraphie, peinture et photographie

Originaire du Réquistanais, François Trémolières, fréquente l’atelier de ferronnerie de l’Esat ruthénois depuis près d’une dizaine d’années. Passionné de calligraphie - « ça me permet de poser mon esprit »-, le jeune homme de 35 ans dessine depuis longtemps. Il peint aussi, des visages à l’acrylique, et réalise des portraits photographiques, à l’argentique, en noir et blanc. Mais il ne s’était encore jamais essayé à la BD, Bien qu’il soit un lecteur régulier et un fan de Bilal. La thématique du concours de L’Hippocampe, auquel ont pris part plus de 900 participants, était, cette année, « Je l’aime ». François a choisi d’illustrer l’histoire d’amour d’un soldat de la Première guerre mondiale. Il a dessiné deux planches, à l’encre de chine et au brou de noix, une technique qu’il utilise déjà pour la calligraphie. « Ça prend un temps fou », glisse le jeune ferronnier à l’âme d’artiste. Un brin intimidé, il a reçu son Hippocampe d’or, ainsi qu’un séjour d‘une semaine dans un centre de vacances, des mains de Patrice Drevet. En présence d’une amie et de ses parents. Il en a bien évidemment profité pour prendre part au festival de BD - « impressionnant » - et rencontrer plusieurs dessinateurs. De quoi lui donner forcément l’envie de remettre ça. Et de réaliser une véritable BD ?

Joel Born
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

331 €

LOCATIONS APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE- 1 Pièce en centre ville Un[...]

124000 €

En exclusivité dans votre agence Stéphane Plaza Immobilier Rodez ! Rodez, A[...]

277 €

RODEZ-HYPERCENTRE - STUDIO récent, lumineux et fonctionnel dans un immeuble[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?