Politique

Jean-Pierre Mazars succède à Anne Blanc à la présidence de Pays Ségali Communauté

  • Le maire de Quins, Jean-Pierre Mazars, nouveau président.
    Le maire de Quins, Jean-Pierre Mazars, nouveau président.
Publié le / Modifié le S'abonner

Lundi 24 juillet à la salle des fêtes de Sainte-Juliette-sur-Viaur, les élus de la communauté de communes « Pays Ségali Communauté » étaient réunis pour pourvoir au remplacement de la présidente Anne Blanc, (démissionnaire suite à son élection comme député). Il revenait à Jean Bonneviale, doyen d’âge de l’assemblée d’ouvrir la réunion après les mots de bienvenue de Simon Worou, maire de Sainte-Juliette.

Trois candidats se sont présentés au poste de Président : Jacques Barbezange, André Bories et Jean-Pierre Mazars.

Ont obtenu au 1er tour de scrutin : Jean-Pierre Mazars (19 voix), Jacques Barbezange (14 voix), André Bories (5 voix). Aucun des trois candidats n’ayant obtenu la majorité, un second tour s’est tenu.

Jean-Pierre Mazars l’emporte avec 20 voix contre 17 à Jacques Barbezange et un bulletin nul, et devient président de « Pays Ségali Communauté ».

Un vote est effectué pour désigner les vice-présidents.

Jacques Barbezange (Baraqueville), Karine Clément (Naucelle), Christian Vergnes (Calmont), Michel Artus (Moyrazès), Jacky Vialettes (Cabanès), André Bories (Gramond), Simon Worou (Sainte-Juliette-sur-Viaur) ont été élus vice-présidents, Gabriel Espié (Camjac) et Michel Costes (Cassagnes-Bégonhès), conseillers délégués. Les maires des autres communes complétant le bureau composé de 23 membres.

La 1re décision du nouveau conseil communautaire a été de réduire de 20 % les indemnités des élus.

Centre Presse
Voir les commentaires
L'immobilier à Cassagnes-Bégonhès

165000 €

Situé en bordure de hameau, au calme et sans vis à vis, corps de ferme cons[...]

59000 €

Maison de 106 m² avec petite terrasse, une cave et un atelier/chaufferie. [...]

60000 €

25mn de Rodez, dans un environnement très agréable, corps de ferme à rénove[...]

Toutes les annonces immobilières de Cassagnes-Bégonhès
Réagir